Brooklyn Follies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Brooklyn Follies
Auteur Paul Auster
Genre Roman
Version originale
Titre original The Brooklyn Follies
Éditeur original Henry Holt & Company
Langue originale Anglais américain
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Lieu de parution original New York
Date de parution originale 2005
Version française
Traducteur Christine Le Bœuf
Lieu de parution Paris
Éditeur Actes Sud
Date de parution 2005
Type de média Livre papier
Chronologie
Précédent La Nuit de l'oracle Dans le scriptorium Suivant

Brooklyn Follies (titre original : The Brooklyn Follies) est un roman de Paul Auster publié en 2005 premièrement en France et en Serbie (chez l'éditeur Geopoetika, Belgrade), et puis aux États-Unis.

Brooklyn Follies a été publié en français en 2005 par Actes Sud dans une traduction de Christine Le Bœuf sous le titre Brooklyn Follies, et sa version anglaise est au programme de l'épreuve d'anglais spécialisé du baccalauréat.

Analyse[modifier | modifier le code]

Ce roman reprend à peu près tous les thèmes qui lui sont chers, à savoir sa ville de New York et plus particulièrement le borough où vit l'écrivain, Brooklyn, mais aussi les concours de circonstance, la famille, la disparition des proches, le délitement financier, le monde des livres, etc. Ici encore le héros cherche à rassembler certains morceaux qui sont nécessaires à son existence : reconquérir l'amour de sa fille, aider son neveu favori à réussir dans son désir de retrouver sa sœur et d'aider son patron à garder à flot une librairie spécialisée. Le tourbillon vers lequel nous entraîne Paul Auster dans ce roman n'est pas sans rappeler Smoke et Brooklyn Boogie, mais dans une version un peu plus familiale, un peu plus intimiste.

Miscellanée[modifier | modifier le code]

  • L'album 2007 par le groupe australien Powderfinger appellé "Jours de rêve à l'Hôtel Existence" prend son titre de Brooklyn Follies.
  • L'un des personnages du roman tente de forger un manuscrit du roman "The Scarlet Letter" par Nathaniel Hawthorne.
  • Le pianiste de jazz espagnol Inaki Sandoval a ecrit une chanson intitulée "l'Hôtel Existence» dans son album "Usaquen" (AYVA Musique, 2008), inspirée par le roman. [1]