Bronchectasie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bronchectasie
Classification et ressources externes
Illu bronchi lungs.jpg
CIM-10 J47, Q33.4
CIM-9 494, 748.61
DiseasesDB 1684
MedlinePlus 000144
eMedicine med/246 
MeSH D001987
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

La bronchectasie ou bronchiectasie ou dilatation des bronches (DDB) est une affection chronique, le plus souvent acquise à la suite d'une maladie des bronches, du poumon ou de la plèvre. Elle est caractérisée par une dilatation des bronches de petit et moyen calibre et s'accompagne souvent d'une expectoration muco-purulente abondante, qui traduit l'infection surajoutée. Elles peuvent être localisées ou diffuses.

Un syndrome obstructif se développe. On a plus souvent un trouble ventilatoire mixte (Baisse de la CPT et baisse du rapport de Tiffeneau (VEMS/CV) en spirométrie)

Causes[modifier | modifier le code]

Les causes possibles sont multiples : dyskinésie ciliaire, mucoviscidose, infections sévères de la petite enfance (Cause très fréquente), sténose bronchique (par un corps étranger ou une tumeur), séquelles de tuberculoses pulmonaires (cause la plus fréquente), ou encore inhalation d'ammoniaque, déficits congénital ou acquis en Ig (A, G, ou M.) Les Déficits en IgG sont les plus fréquents, soit les 4 sous classes, soit une ou plusieurs sous classes: IgG1, IgG2, IgG3, IgG4.

Traitement[modifier | modifier le code]

  • kinésithérapie respiratoire ; Apprentissage de la toilette bronchique.
  • bronchodilatateurs ;
  • oxygène en continu ;
  • chirurgie dans les cas les plus graves, réservée aux formes localisées de DDB à un ou 2 territoires, si ces DDB font trop parler d'elles (surinfections fréquentes, hémoptysies).
  • Antibiothérapie en cas de poussée de surinfection.
  • Mucolytiques et mucorégulateurs : souvent utilisés mais n'ont pas fait la preuve de leur efficacité (service médical rendu insuffisant)
  • Aérosols : notamment dans la mucoviscidose: aérosols d'antibiotiques (TOBI ® par exemple) en cas de surinfection par le pyocyanique.
  • Embolisation artérielle bronchique en cas d'hémoptysie majeure.