Bromo-DragonFly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dragonfly.
Bromo-DragonFly
Structure de la bromo-DragonFly
Structure de la bromo-DragonFly
Identification
Nom IUPAC Bromo-benzodifuranyl-isopropylamine
ou
(1-(8-bromobenzo[1,2-b;
4,5-b']difuran-4-yl)-2-aminopropane
No CAS 502759-67-3
Propriétés chimiques
Formule brute C13H12BrNO2  [Isomères]
Masse molaire[1] 294,144 ± 0,013 g/mol
C 53,08 %, H 4,11 %, Br 27,16 %, N 4,76 %, O 10,88 %,
Caractère psychotrope
Catégorie Hallucinogène psychédélique
Mode de consommation

Ingestion, prise sublinguale

Autres dénominations

BDF

Risque de dépendance Nul
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La bromo-DragonFly, parfois désigné comme BDF, est un psychotrope hallucinogène psychédélique lié à la famille des phényléthylamines.

Elle a été synthétisée pour la première fois par Matthew A. Parker dans le laboratoire de David E. Nichols en 1998.

Chimie[modifier | modifier le code]

La bromo-DragonFly a une stéréoisomérie et la R(–)-bromo-DragonFly est le stéréoisomère le plus actif.

Pharmacologie[modifier | modifier le code]

La bromo-DragonFly a une affinité pour les récepteurs sérotoninergiques 5-HT2B et 5-HT2C, mais son action hallucinogène serait atténuée par son action agoniste des récepteurs 5-HT2A[réf. nécessaire].

La dose efficace est de 200 μg à 800 μg, ce qui en fait un hallucinogène puissant, avec une durée d'action considérée comme très longue, les effets pouvant durer de 12 à 24 heures[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. [1]