Brittney Reese

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Reese.
Brittney Reese Portail athlétisme
Brittney Reese (2013 World Championships in Athletics) 02.jpg
Brittney Reese lors des championnats du monde 2013.
Informations
Disciplines Saut en longueur
Nationalité Drapeau : États-Unis Américaine
Naissance 9 septembre 1986 (27 ans)
Lieu Inglewood
Taille 1,73 m
Entraîneur Joe Walker
Records
• En extérieur : 7,25 m (2013)
• En salle : 7,23 m (2012)
Palmarès
Jeux olympiques 1 0 0
Championnats du monde 3 0 0
Championnats du monde en salle 2 0 0

Brittney Davon Reese (née le 9 septembre 1986 à Inglewood) est une athlète américaine spécialiste du saut en longueur. Triple championne du monde en plein air en 2009, 2011 et 2013, et double championne du monde en salle en 2010 et 2012, elle s'adjuge le titre olympique en 2012 à Londres.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Étudiante à l'Université du Mississippi, elle remporte le concours de la longueur des Championnats NCAA 2007 et se classe deuxième des Championnats des États-Unis en plein air d'Indianapolis (6,67 m) derrière sa compatriote Grace Upshaw[1]. Elle participe fin août aux Championnats du monde d'Osaka, sa première compétition internationale majeure au niveau sénior, et se classe huitième de la finale avec un saut à 6,60 m.

Elle remporte son premier titre national à la longueur dans le cadres des sélections olympiques disputées à Eugene. Elle s'impose avec un saut à 6,95 m, devant Grace Upshaw, et améliore de douze centimètres son record personnel établi lors de la saison 2007[2]. Lors des Jeux olympiques de Pékin, l'Américaine réalise le meilleur saut des qualifications avec 6,87 m mais ne parvient pas à améliorer cette performance en finale. Elle prend la cinquième place du concours avec 6,76 m[3].

Premier sacre mondial (2009)[modifier | modifier le code]

Brittney Reese remporte les Championnats du monde 2009 de Berlin et établit avec 7,10 m la meilleure performance mondiale de l'année.

En mars 2009, à Boston, Brittney Reese s'adjuge son premier titre de championne des États-Unis en salle, devant Hyleas Fountain, grâce à un saut à 6,71 m[4]. Elle franchit pour la première fois de sa carrière la limite des sept mètres en mai 2009 en établissant un bond à 7,06 m (vent favorable de 0,7 m/s) lors du meeting Grande Premio Brasil Caixa de Atletismo de Belém. Elle devient à cette occasion la troisième sauteuse en longueur américaine de tous les temps derrière ses compatriotes Jackie Joyner-Kersee et Marion Jones[5]. Elle confirme son rang en finale des Championnats des États-Unis en plein air de Eugene où elle décroche son deuxième titre national consécutif devant sa compatriote Brianna Glenn[6]. Fin août 2009, en finale des Championnats du monde de Berlin, l'Américaine améliore son récent record en réalisant 7,10 m à son troisième essai, marque constituant la meilleure performance mondiale de l'année 2009[7]. Première sauteuse en longueur américaine titrée au niveau mondial, elle devance la Russe Tatiana Lebedeva et la Turque Karin Mey Melis, auteurs respectivement de 6,97 m et 6,80 m[8]. En fin de saison 2009, l'Américaine se rapproche de son record lors de la Finale mondiale de l'IAAF, à Thessalonique, en atteignant la marque de 7,08 m.

L'Américaine débute sa saison 2010 en remportant à Albuquerque son deuxième titre national en salle (6,89 m)[9]. Elle participe peu après aux Championnats du monde en salle de Doha et remporte le concours avec un bond à 6,70 m réussi à son premier essai. Reese devance la tenante du titre portugaise Naide Gomes et la Brésilienne Keila Costa[10]. Vainqueur de son troisième titre consécutif de championne des États-Unis, fin juin à Des Moines, devant la spécialiste du saut en hauteur Chaunté Howard-Lowe[11], elle participe au circuit de la Ligue de diamant. Elle remporte les meetings Lausanne et de Paris-Saint-Denis devant Naide Gomes, et se classe deuxième du DN Galan de Stockholm, derrière la jeune espoir russe Darya Klishina. Le 19 août, l'Américaine remporte le meeting Weltklasse de Zurich et assure sa victoire finale dans cette compétition en totalisant dix-huit points.

Deuxième titre mondial en plein air (2011)[modifier | modifier le code]

Brittney Reese débute sa saison en plein air 2011 par une victoire obtenue au meeting Golden Gala de Rome, deuxième étape de la Ligue de diamant, avec la marque de 6,94 m. Elle décroche ensuite son quatrième titre consécutif en plein air de championne des États-Unis en réalisant un nouveau recors personnel à 7,19 m à son sixième et dernier essai[12]. Ce saut, établi avec un vent régulier de 1,8 m/s, constitue la meilleure performance au saut en longueur féminin depuis les 7,21 m réalisés par la Russe Lyudmila Kolchanova lors de la saison 2007[13]. Elle confirme son état de forme en s'imposant lors des meetings de Lausanne (6,85 m) et de Monaco (6,82 m), et en se classant deuxième du meeting de Birmingham derrière sa compatriote Janay DeLoach.

Lors des Mondiaux de Daegu, elle conserve son titre de championne du monde avec un bond de 6,82 m, le plus mauvais résultat jamais obtenu lors des championnats du monde, réussi dès son premier essai, le seul qu'elle n'ait pas mordu[14]. Elle devient la quatrième athlète à remporter deux titres mondiaux en plein air du saut en longueur après sa compatriote Jackie Joyner-Kersee, l'Allemande Heike Drechsler et l'Italienne Fiona May.

Championne olympique (2012)[modifier | modifier le code]

En mars 2012, Brittney Reese remporte son deuxième titre mondial en salle consécutif à l'occasion des Championnats du monde en salle d'Istanbul[15]. Elle s'impose grâce à un bond à 7,23 m établi à son sixième et dernier essai. Elle devance finalement sa compatriote Janay DeLoach (6,98 m) qui l'avait dominée quelques jours plus tôt lors des Championnats des États-Unis en salle d'Albuquerque, et la Britannique Shara Proctor (6,89 m)[16]. Auteure de la meilleure performance mondiale de l'année 2012, ce saut lui permet de figurer au troisième rang des meilleures performeuses mondiales de tous les temps en salle, derrière Heike Drechsler et Galina Chistyakova[17].

Invaincue lors d'un championnat inter-continental depuis la saison 2008, Brittney Reese remporte le titre des Jeux olympiques de Londres, en août 2012, en établissant la marque de 7,12 m à son deuxième essai. Elle devance sur le podium la Russe Yelena Sokolova, médaillée d'argent avec 7,07 m et l'autre Américaine Janay DeLoach, troisième du concours avec 6,89 m[18]. Elle est la première américaine titrée dans cette épreuve depuis Jackie Joyner-Kersee en 1988.

Troisième titre mondial en plein air (2013)[modifier | modifier le code]

Elle participe à la première étape de la Ligue de diamant 2013, le Qatar Athletic Super Grand Prix de Doha. Elle remporte le concours avec un saut à 7,25 m (+1,6 m/s), améliorant de six centimètres son record personnel datant de la saison 2011, et établissant la meilleure marque féminine en plein air depuis le 31 juillet 2004[19].

Le 11 août 2013, lors des championnats du monde de Moscou, Brittney Reese devient la première athlète féminine à remporter un troisième titre mondial en plein air au saut en longueur, dépassant à cette occasion l'Allemande Heike Drechsler, l'Américaine Jackie Joyner-Kersee et l'Italienne Fiona May, couronnées à deux reprises dans cette compétition. Elle réalise son meilleur saut à son deuxième essai avec 7,01 m (+ 0,2 m/s) et devance de deux centimètres la Nigériane Blessing Okagbare et de dix-neuf centimètres la Serbe Ivana Španović[20].

Palmarès[modifier | modifier le code]

International[modifier | modifier le code]

Brittney Reese devient championne du monde en salle de la longueur en mars 2010 à Doha.
Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Marque
2007 Championnats du monde Osaka 8e 6,60 m
2008 Jeux olympiques Pékin 5e 6,76 m
2009 Championnats du monde Berlin 1re 7,10 m
Finale mondiale de l'athlétisme Thessalonique 1re 7,08 m
2010 Championnats du monde en salle Doha 1re 6,70 m
Ligue de diamant 1re détails
2011 Championnats du monde Daegu 1re 6,82 m
Ligue de diamant 1re détails
2012 Championnats du monde en salle Istanbul 1re 7,23 m
Jeux olympiques Londres 1re 7,12 m
2013 Championnats du monde Moscou 1re 7,01 m

National[modifier | modifier le code]

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels[modifier | modifier le code]

Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date
Saut en longueur En plein air 7,25 m (+1,6 m/s) Doha 10 mai 2013
En salle 7,23 m Istanbul 11 mars 2012

Meilleures performances par année[modifier | modifier le code]

Plein air
Année Marque Date Lieu Rang[21]
2007 6,83 m 27 août 2007 Osaka -
2008 6,95 m 3 juillet 2008 Eugene 5
2009 7,10 m 23 août 2009 Berlin 1
2010 6,94 m 8 juillet 2010 Lausanne 4
2011 7,19 m 26 juin 2011 Eugene 1
2012 7,15 m 1er juillet 2012 Eugene 1
2013 7,25 m 10 mai 2013 Doha 1
Salle
Année Marque Date Lieu
2007 6,64 m 24 février 2007 Lexington
2008 6,87 m 1er mars 2008 Fayetteville
2009 6,71 m 1er mars 2009 Boston
2010 6,89 m 28 février 2010 Albuquerque
2011 6,86 m 27 février 2011 Albuquerque

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Résultats des Championnats des États-Unis en plein air de 2007 », sur usatf.org (consulté le 17 mai 2011)
  2. (en) « Résultats des sélections olympiques américaines de 2008 », sur usatf.org (consulté le 18 mai 2011)
  3. (en) « Résultats du concours du saut en longueur féminin des Jeux olympiques de 2008 », sur iaaf.org,‎ 2008 (consulté le 18 mai 2011)
  4. (en) « Résultats des Championnats des États-Unis en salle de 2009 », sur usatf.org (consulté le 18 mai 2011)
  5. (en) Eduardo Biscayart, « Belém spectacular produces five world season leads – IAAF World Athletics Tour », sur iaaf.org,‎ 2009 (consulté le 17 mai 2011)
  6. (en) « Résultats des Championnats des États-Unis de 2009 », sur usatf.org (consulté le 18 mai 2011)
  7. (en) « Meilleures performances mondiales de l'année 2009 », sur apulanta.fi (consulté le 17 mai 2011)
  8. (en) « Résultats des Championnats du monde 2009 », sur iaaf.fr,‎ 2009
  9. (en) « Résultats des Championnats des États-Unis en salle de 2010 », sur usatf.org (consulté le 18 mai 2011)
  10. Longueur : L'Américaine Brittney Reese sacrée, Le Parisien, mis en ligne le 14 mars 2010
  11. (en) « Résultats des Championnats des États-Unis de 2010 », sur usatf.org (consulté le 18 mai 2011)
  12. (en) « Concours du saut en longueur des Championnats des États-Unis 2011 », sur usatf.org (consulté le 27 juin 2011)
  13. (en) « Long Jump All Time », sur iaaf.org (consulté le 27 juillet 2011)
  14. « Longueur: l'Américaine Reese conserve son titre », sur opl.fr, 28 août 2011.
  15. (en)Laura Arcoleo, « Istanbul 2012 - Women's Long Jump - Final », sur iaaf.org,‎ 11 mars 2012 (consulté le 11 mars 2012)
  16. (en)« Résultats des Championnats du monde en salle 2012 », sur iaaf.org,‎ 11 mars 2012 (consulté le 11 mars 2012)
  17. (en)« Long jump all time », sur iaaf.org (consulté le 11 mars 2012)
  18. (en) David Martin, « London 2012 - Event Report - Women's Long Jump Final », sur iaaf.org,‎ 8 août 2012 (consulté le 12 août 2012)
  19. (fr) « Reese s'envole au milieu d'un feu d'artifice de MPM », sur rtbf.be (consulté le 11 mai 2013)
  20. (en) Jon Mulkeen, « Report: Women’s Long Jump final – Moscow 2013 », sur iaaf.org,‎ 11 août 2013
  21. Classement établi par l'IAAF en fonction des meilleures performances de l'année

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :