Bristol Beaufort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bristol Beaufort
{{#if:
Vue de l'avion.
Vue de l'avion.

Constructeur Bristol
Rôle Bombardier-torpilleur
Premier vol 15 octobre 1938
Mise en service décembre 1939
Nombre construits 1 121
Équipage
4 hommes (1 pilote,
Motorisation
Moteur Bristol Taurus VI (en)
Type Moteur en étoile à 14 cylindres
Puissance unitaire 1 130 ch
Dimensions
Envergure 17 32 m
Longueur 13 59 m
Hauteur 3 79 m
Masses
Maximale 9 630 kg
Performances
Vitesse maximale 426 km/h
Plafond 5 050 m
Rayon d'action 2 575 km
Armement
Interne Vers l'avant :
3 mitrailleuses Vickers K de 7,7mm (Cal. 0.303 British) (2 en tourelle dorsale et 1 montée dans l'aile)
Vers l'arrière :
1 mitrailleuse Browning 1919 orientable de 7,7mm (Cal. 0.303 British) dans le blister arrière.
Externe 1 torpille Mk XII (457 mm) de 728 kg
ou 907 kg de charges de profondeur.

Pendant trois ans de 1940 à 1943 le Bristol Beaufort fut le bombardier-torpilleur standard du Coastal Command.

Conception[modifier | modifier le code]

L'origine du projet date d'une note émise par le ministère de l'Air britannique sur la réalisation d'un monoplan torpilleur bimoteur.

Après la signature d'un contrat initial portant sur 78 exemplaires, Bristol fabriqua son prototype qui vola le 15 octobre 1938. Il s'agissait d'un monoplan à ailes moyennes entièrement métallique d'une forme et d'une structure typiques de la Bristol.

L'armement défensif de quatre mitrailleuses était réparti dans deux tourelles sur le dos et à l'avant de l'avion. La mise au point fut très longue et les premiers exemplaires furent livrés en décembre 1939.

955 Beaufort MkI et 166 Beaufort MkII furent produits.

Les Australiens construisirent également 700 Beaufort munis de moteurs Pratt et Whitney de 1 200 ch.

Carrière[modifier | modifier le code]

Robuste, rapide et bien armé, le Bristol Beaufort servit en mer du Nord, dans l'Atlantique et en Méditerranée en tant que bombardier-torpilleur et avion poseur de mines.

Dans la nuit du 15 au 16 avril 1940 les Beaufort effectuèrent la première pose de mines du conflit et en mai lancèrent la première bombe de 906 kilos.

Ils luttèrent intensivement contre les convois de l'Axe Rome-Berlin en route vers l'Afrique à signaler parmi leurs nombreuses missions l'attaque des croiseurs de bataille allemands Scharnhorst et Gneisenau, et du croiseur lourd Prinz Eugen en février 1942.

À partir de 1943 les Beaufort furent petit à petit remplacés par leur cousin Bristol Beaufighter plus modernes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Recherches d'épaves contemporaines. Hervé Severe. Eric Le Gall 2003. 2005.
  • Cartes historiques et archéologiques. atlasdesepaves.fr. Eric Le Gall, Bruno Jonin, Hervé Sévère

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • wreck.fr Bristol Beaufort - Épave d'avion en baie de Quiberon.