Briggs Cunningham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cunningham.
Le dispositif Cunningham
La Cunningham C4R des 24 Heures du Mans

Briggs Swift Cunningham II, né le 19 janvier 1907 et mort le 2 juillet 2003 est un navigateur, un pilote automobile et un propriétaire d'écurie américain. Il est entré au temple international de la renommée du sport automobile en 2003[1] et à celui de la Coupe de l'America en 1993[2].

Il remporte la Coupe de l'America en 1958 avec le defender Columbia et invente le Cunningham, un dispositif de réglage de voile destiné à augmenter la vitesse d'un voilier.

L'écurie de Briggs Cunningham fut une des premières à gagner avec des voitures à rayures longitudinales bleues sur fond blanc. Ces couleurs sont considérées comme les couleurs nationales des États-Unis et seront reprises par Shelby.

Biographie[modifier | modifier le code]

Briggs Cunningham débute en compétition automobile dans les années 1930 et commence la construction de voitures de sport dans les années 1940. Il se fait connaître par la mise au pont de combinaison hybride avec un moteur d'une marque et un châssis d'une autre. Les premiers honneurs arrivent lors de l'épreuve inaugurale du Grand Prix de Watkins Glen avec une seconde place en 1948. Son but sera alors de participer aux 24 Heures du Mans et d'y faire gagner une équipe américaine avec des pilotes américains.

La première participation aux 24 Heures du Mans a lieu en 1950 mais les "Fordillacs" d'apparence Cadillac avec des moteurs Ford sont refusées par l'Automobile Club de l'Ouest et remplacées par des Cadillac à moteur Cadillac. La première voiture, un Coupé de Ville, termine 10e et la seconde, un prototype surnommé "Le Monstre", termine 11e. Entre 1951 et 1955, Briggs Cunningham obtient deux troisièmes places en 1952 et 1954, une quatrième place en 1953 et une cinquième place en 1955. Malgré un grand professionnalisme, l'écurie ne remportera jamais l'épreuve.

Durant la même période, les victoires s'enchaînent sur le sol américain avec huit victoires aux Grand Prix de Watkins Glen entre 1951 et 1962 dont celle de Briggs Cunningham lui-même en 1952 et trois victoires aux 12 Heures de Sebring consécutives entre 1953 et 1955. Un hommage est rendu à ces victoires en nommant Cunningham un des virages du circuit de Sebring.

Résultats aux 24 Heures du Mans[modifier | modifier le code]

Année Voiture Équipe Équipiers Résultat
1950 Cadillac Spider « Le Monstre » Briggs Cunningham Phil Walters 11e
1951 Cunningham C2-R Briggs Cunningham George Huntoon ABD.
1952 Cunningham C4-R Briggs Cunningham William Spear 4e
1953 Cunningham C4-R Briggs Cunningham William Spear 7e
1954 Cunningham C4-R Briggs Cunningham John Gordon Bennett 5e
1955 Cunningham C6-R Briggs Cunningham Sherwood Johnston ABD.
1960 Chevrolet Corvette C1 Briggs Cunningham William Kimberley ABD.
1961 Maserati Tipo 60 Briggs Cunningham William Kimberley 8e
1962 Jaguar type E Lightweight Roadster Briggs Cunningham Roy Salvadori 4e
1963 Jaguar type E Lightweight Roadster Briggs Cunningham Bob Grossman 9e

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]