Brian O'Driscoll

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Brian O'Driscoll

Description de l'image  Brian O'Driscoll 2.jpg.
Fiche d'identité
Nom complet Brian Gerald O'Driscoll
Naissance 21 janvier 1979 (1979-01-21) (35 ans)
à Dublin (Drapeau de l’Irlande Irlande)
Taille 1,77 m (5 10)
Surnom(s) BOD
Position centre
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
1999- Leinster 173 (301)[1]
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
1999-2014
2001-
Drapeau : Irlande Irlande
Drapeau : Lions britanniques et irlandais Lions
133 (245)
8 (5)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 16 mars 2014.

Brian Gerald O'Driscoll, né le 21 janvier 1979 à Dublin, est un joueur irlandais de rugby à XV évoluant au poste de centre extérieur. Il est l'actuel capitaine de l'équipe nationale d'Irlande et évolue avec le Leinster Rugby depuis 1999. Il est aussi connu sous le surnom de BOD.

Brian O'Driscoll est l'un des meilleurs trois-quarts centre de l'histoire du rugby à XV. Il est devenu tellement populaire en Irlande que beaucoup de supporters affichent des tee-shirts où apparaît le slogan : In BOD We Trust[2]. Il est devenu une référence, par sa propension à percer les défenses, à créer le danger. Ses principaux atouts physiques sont sa vitesse, ses appuis, et sa capacité à résister aux plaquages, même en pleine course.

Le , « BOD » devient le joueur le plus capé de l'histoire, avec 141 sélections internationales (Irlande et Lions britanniques et irlandais inclus), devant George Gregan[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et débuts[modifier | modifier le code]

O'Driscoll naît à Clontarf, une zone au nord de Dublin, ses parents sont Frank et Geraldine O'Driscoll. Il a également deux sœurs aînées, Julie et Susan. Enfant, il joue au football gaélique avant de passer au rugby à XV. Il va à l'école primaire de Clontarf, fréquentant la Belgrove Junior Boys et Senior Schools. Pour ses études secondaires, il va au Blackrock College où il joue dans l'équipe senior. Il est sélectionné à trois reprises dans l'équipe irlandaise universitaire de rugby en 1996[4],[1]. En 1998, O'Driscoll joue pour l'équipe d'Irlande des moins de 19 ans, qui comprend également ses coéquipiers et aînés Donncha O'Callaghan et Paddy Wallace, qui viennent de remporter la Coupe du monde des moins de 19 ans. Après avoir quitté l'école, il s'inscrit à l'aide d'une bourse à l'University College Dublin (UCD)[5]. Au sein de l'université, sous la direction de John McClean, il intègre tout d'abord l'équipe des moins de 20, avant d'être promu dans la meilleure équipe à la fin de sa première année[5]. Au bout de deux ans, O'Driscoll est diplômé de l'UCD avec un diplôme en management du sport[5]. En février 1999, il fait ses débuts dans l'équipe de rugby d'Irlande des moins de 21 ans et totalise finalement quatre sélections[1].

En club avec le Leinster[modifier | modifier le code]

O'Driscoll entame sa carrière professionnelle à Leinster en 1999, sous le commandement de l'entraîneur-chef Matt Williams et l'entraîneur des arrières Alan Gaffney, où il devient une force explosive au sein des lignes arrières. En 2001, il remporte avec son club la toute nouvelle Celtic League contre le Munster à Lansdowne Road. En 2003, partant parmi les grands favoris pour la Coupe d'Europe, le Leinster est battu par l'USA Perpignan en demi-finale. En mai 2010, il figure sur la liste de la « Dream Team » européenne de l'European Rugby Cup (ERC), à savoir la meilleure équipe-type des compétitions des clubs européens au cours des 15 dernières années, au poste de deuxième centre[6].

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Brian O'Driscoll honore sa première cape internationale en équipe d'Irlande le 12 juin 1999 contre l'équipe d'Australie. En 2004, après le retrait international du capitaine irlandais Keith Wood, le capitanat lui est attribué et il conduit l'Irlande à la deuxième place finale du classement du Tournoi des Six Nations et à la triple couronne. Il subit pendant la tournée d'été 2005 un plaquage à retardement extrêmement dangereux qui le blesse gravement à l'épaule et le rend indisponible pour 5 mois.

En 2009, il met fin à plus de 60 ans de disette en remportant le premier grand chelem irlandais depuis 1948, dans le tournoi des Six Nations. Il contribue grandement à la victoire de son équipe tout d'abord par son rôle de capitaine et grâce a quatre essais marqués durant la compétition.

Le 13 mars 2010, à l'occasion de la quatrième journée du Tournoi des Six Nations 2010, il honore sa centième cape, ainsi que son soixante-troisième galon de capitaine, à quatre longueurs du détenteur du record, John Smit[7]. Le 19 mars 2011, il remporte avec l'équipe d'Irlande la dernière rencontre du Tournoi des Six Nations 2011 face à l'Angleterre. Ce succès, de très belle facture, net (24-8) et engagé permet aux Irlandais de finir 3e du Tournoi et de priver les anglais du Grand Chelem. À cette occasion, il rentre une nouvelle fois dans l'histoire en devenant le meilleur marqueur de l'histoire du Tournoi avec 25 essais. Le 17 septembre 2011, à l'occasion du match de poule de la Coupe du monde 2011 entre l'équipe d'Australie et celle d'Irlande qui voit cette dernière s'imposer (15-6) pour une de ses plus belles victoires, Gordon D'Arcy et O'Driscoll établissent le record mondial d'apparition commune pour une paire de centre en matches internationaux avec 45 associations. Ils battent l'ancien record détenu par Will Carling et Jeremy Guscott[8]. Au sortir de la Coupe du monde 2011, il annonce le 7 novembre 2011 qu'il sera absent des terrains pendant 6 mois en raison d'une intervention chirurgicale (nerf coincé au niveau du cou et de l'épaule).

Brian O'Driscoll prend sa retraite internationale le 15 mars 2014 à la suite d'un match gagné face à la France 20-22 au Stade de France à Saint-Denis, dans le cadre du Tournoi des Six Nations 2014, qui voit l'Irlande finir premier en devançant l'Angleterre aux matchs-points. Des joueurs comme Paul O'Connell et Adam Jones lui rendent hommage dans un spot publicitaire d'Adidas (« #thankyouBrian, Rugby will never be the same again[9] »).

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

O'Driscoll est marié à l'actrice irlandaise Amy Huberman depuis juillet 2010[10]. Il est un grand fan à la fois de Manchester United et l'équipe de football gaélique de Dublin Dublin GAA, assistant aux matches de football à Dublin à Croke Park[11]. Il est aussi le cousin de Gary O'Driscoll, médecin du club londonien d'Arsenal FC. En 2005, il publie un livre, A Year in the Centre, sorte de mémoire d'une année passée en tant que joueur de rugby professionnel. Une biographie de O'Driscoll, appelée In BOD We Trust est publiée en mars 2008 par Marcus Stead. En février 2011, O'Driscoll et son épouse sont invités au mariage du prince William et de Catherine Middleton[12]. Il décline cependant l'invitation, alors qu'il doit s'entraîner avec le Leinster pour la demi-finale de Coupe d'Europe le lendemain contre le Stade toulousain.

Palmarès[modifier | modifier le code]

BOD contre les Leicester Tigers en 2007.

En l'espace de douze ans, Brian O'Driscoll s'est construit un palmarès conséquent, le Grand Chelem et la Triple couronne du Tournoi des Six Nations de 2009 restant l'exploit le plus retentissant de sa carrière.

En club[modifier | modifier le code]

Brian O'Driscoll remporte deux fois la Celtic League en 2002 et 2008, terminant finaliste de l'édition 2006. Il remporte la Coupe d'Europe avec le Leinster à trois reprises en En 2009, 2011 et 2012.

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Brian O'Driscoll participe à quatre Coupes du monde, avec une place de quart de finaliste en 2003 et 2011. Il remporte également un Tournoi en 2009, réalisant en même temps le Grand Chelem.

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Détails du parcours de Brian O'Driscoll en Coupe du monde.
Édition Rang Résultats Irlande Résultats O'Driscoll Matches O'Driscoll
Royaume-Uni 1999 Match de barrage 2 v, 0 n, 2 d 2 v, 0 n, 1 d 3/4
Australie 2003 Quart de finaliste 3 v, 0 n, 2 d 3 v, 0 n, 2 d 5/5
France 2007 Poule 2 v, 0 n, 2 d 2 v, 0 n, 2 d 4/4
Nouvelle-Zélande 2011 Quart de finaliste 4 v, 0 n, 1 d 3 v, 0 n, 1 d 4/5

Légende : v = victoire ; n = match nul ; d = défaite.

Tournoi[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Depuis 1999, Brian O'Driscoll joue avec le club de Leinster qu'il rejoint à l'âge de 20 ans. En 167 matches disputés avec Leinster, il marque 57 essais et 2 drops, soit un total de 291 points. Il dispute 82 matches en compétition européenne de coupe d'Europe de rugby au cours desquels il marque 32 essais et un drop soit un total de 163 points. Il évolue toujours au plus haut niveau en championnat national, avec un statut de titulaire à compter de 1999.

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Depuis 1999, Brian O'Driscoll dispute 141 matchs avec l'équipe d'Irlande au cours desquels il marque 46 essais et 5 drops (245 points). Il participe notamment à onze Tournois des Six Nations depuis 2000 et à quatre Coupes du monde (1999, 2003, 2007 et 2011). Il remporte quatre Triples couronnes en 2004, 2006, 2007 et 2009, année du Grand Chelem. Il dispute seize rencontres de Coupe du monde en quatre participations avec un quart de finale en 2003 et en 2011.

Avec les Lions britanniques[modifier | modifier le code]

Brian O'Driscoll participe à quatre tournées avec l'équipe des Lions britanniques et irlandais en 2001, 2005, 2009 et 2013 durant lesquelles il dispute dix-huit rencontres et marque 45 points[13]. En particulier, il joue huit test matches au cours desquels il marque un essai contre l'Australie en 2001.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Brian O'Driscoll », sur www.leinsterrugby.ie, Leinster (consulté le 12 mars 2013)
  2. Il s'agit d'un jeu de mot sur In God We Trust, la devise qui apparaît sur tous les billets et sur toutes les pièces de monnaie américaines.
  3. AFP, « Sexton titulaire, un O'Driscoll record », sur lequipe.fr,‎ 2014 (consulté le 10 mars 2014)
  4. « Current Ireland Squad-Brian O'Driscoll », sur www.irishrugby.ie, IRFU (consulté le 2 février 2007)
  5. a, b et c (en) Tommy Conlon, « Irish put their faith in Bod », sur scotlandonsunday.scotsman.com, Scotland on Sunday,‎ 30 mars 2003 (consulté le 2 février 2007)
  6. Angelina Lacroix, « Annonce des lauréats des Prix ERC15 », sur www.ercrugby.com, ERC,‎ 17 mai 2010 (consulté le 17 mai 2010)
  7. (en) Brendan Gallagher, « Six Nations 2010: Retirement no option as Ireland's Brian O'Driscoll's wins 100th cap », sur independent.co.uk, The Independent,‎ 12 mars 2010 (consulté le 15 mars 2010)
  8. (en) « World record for O’Driscoll and D’Arcy », sur www.dohastadiumplusqatar.com,‎ 30 septembre 2011 (consulté le 13 mars 2013)
  9. (en) [vidéo] Spot publicitaire « #thankyouBrian, Rugby will never be the same again » sur YouTube
  10. Roisin Ingle, « Irish rugby captain O'Driscoll marries », sur www.irishtimes.com, The Irish Times,‎ 2 juillet 2010 (consulté le 13 mars 2013)
  11. Stead 2011
  12. « Royal wedding: Brian O'Driscoll and wife invited », sur www.bbc.co.uk, BBC,‎ 24 février 2011 (consulté le 13 mars 2013)
  13. (en) « Brian O'Driscoll », sur www.lionsrugby.com, Lions britanniques et irlandais (consulté le 4 juillet 2013)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]