Brian Baker (tennis)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brian Baker (musicien) et Baker.
Brian Baker
Brian Baker
Brian Baker à Roland-Garros en 2012
Carrière professionnelle
2003
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (28 ans)
Drapeau : États-Unis Nashville, Tennessee
Taille / poids 1,9 m (6 3) / 77 kg (169 lb)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Gains en tournois 717 365 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 1
Meilleur classement 52e (29/10/2012)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 113e (25/10/2004)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/32 1/32 1/8 1/32
Double - - - 1/8

Brian Baker, né le 30 avril 1985 à Nashville dans le Tennessee, est un joueur américain de tennis.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts et coup d'arrêt[modifier | modifier le code]

Brian Baker fait ses débuts en compétition internationale en 1999 aux Petits As où il perd en finale contre Richard Gasquet. Lors de sa carrière junior, il participe à tous les tournois du Grand chelem. Il réalise son meilleur résultat à Roland-Garros en 2003 où il perd en finale contre Stanislas Wawrinka. Il atteint également les quarts de finale du Tournoi de Wimbledon où il est battu par Chris Guccione et de l'US Open où il échoue face à Jo-Wilfried Tsonga. Il est no 2 mondial junior et vainqueur de l'Orange Bowl (catégorie 18 ans et moins) en 2002 contre Mathieu Montcourt.

Il perd au premier tour des qualifications de l'US Open en 2001.

Brian Baker joue d'août 2001 à novembre 2005 puis furtivement en novembre 2007 puis est à nouveau absent des courts jusqu'en novembre 2011. Ces longues interruptions sont dues à trois opérations de la hanche, une du coude ainsi qu'une hernie. Hormis l'année 2005, de 2001 à 2012 il ne joue qu'aux États-Unis et dans deux tournois au Canada (juillet 2004 à Granby et septembre 2011) ; en 2005 donc, il quitte l'Amérique du Nord et joue les qualifications du tournoi d'Adélaïde en Australie, un tournoi en Allemagne, deux au Royaume-Uni dont les qualifications du tournoi du Queen's ainsi que dans les trois premiers Grand Chelem de l'année avec toujours des défaites en qualification.

En janvier 2004 il gagne son premier tournoi Future et en août son premier tournoi Challenger à Denver. En mai 2005, il perd en finale du Challenger de Tunica contre James Blake.

Après deux premiers tours en 2003 et 2004, il obtient son meilleur résultat en Grand Chelem à l'US Open 2005, lorsqu'il remporte un match contre le 9e mondial Gastón Gaudio 7-69, 6-2, 6-4 (le seul joueur du top 10 qu'il ait battu, alors que Baker est classé 195e). Il perd ensuite au deuxième tour contre Xavier Malisse 7-6(5), 2-6, 3-6, 4-6. Il joue ces trois années à l'US Open avec des invitations. Après l'US Open il participe encore à deux tournois aux États-Unis avant de devoir mettre en suspend sa carrière.

Il revient deux ans après en novembre 2007 au Challenger de Nashville où il obtient une invitation puis dans deux autres Challengers ce même mois, toujours aux États-Unis.

Deuxième partie de carrière : le renouveau[modifier | modifier le code]

Nouveau come-back en juillet 2011 au tournoi Future de Pennsylvanie qu'il gagne en passant par les qualifications, car la fédération lui refuse une invitation. Il joue ensuite un Future au Canada et trois Challengers aux États-Unis dont un à Knoxville où il perd en finale face à Jesse Levine après être sorti des qualifications. En 2012, il gagne encore deux Futures et un Challenger à Savannah, en avril, battant en finale le Français Augustin Gensse. Suite à ses bon résultats il reçoit une Wild-Card de l'USTA pour jouer les Internationaux de France 2012. C'est alors qu'il passe ensuite les qualifications du tournoi de Nice et participe donc à son premier grand tableau dans un tournoi du circuit principal de l'ATP hors de son pays (il avait auparavant joué, toujours sur invitation, à Washington, Memphis, Indianapolis et aux Masters de Miami, auquel il faut ajouter Newport en passant les qualifications et Houston en entrant directement dans le tableau principal). À Nice, il bat consécutivement Serhiy Stakhovsky, Gaël Monfils (no 14 mondial), Mikhail Kukushkin (en sauvant une balle de match) et Nikolay Davydenko pour se qualifier en finale. C'est sa première finale sur le circuit principal de l'ATP, qu'il perd 3-6, 2-6 face à l'Espagnol Nicolás Almagro.

À Roland-Garros 2012 il joue son premier match dans le tableau principal d'un tournoi du Grand Chelem depuis sa défaite à l'US Open 2005 7 ans auparavant contre Xavier Malisse. Il rencontre justement le Belge, qu'il élimine pour s'offrir un second tour contre Gilles Simon, devant lequel il s'incline 4-6, 1-6, 7-64, 6-1, 0-6[1]. Il parvient ensuite à se qualifier pour le tournoi de Wimbledon.

Il se qualifie ensuite pour le tableau principal tournoi de Wimbledon. Il bat successivement Rui Machado, Jarkko Nieminen, ancien quart-de-finaliste à Wimbledon, et le Français Benoît Paire, pour se qualifier pour la première fois pour la deuxième semaine d'un tournoi du Grand Chelem. Son parcours s'achève en huitièmes de finale contre l'Allemand Philipp Kohlschreiber, tête de série no 27 qui le bat en trois sets (6-1, 7-64, 6-3) mais confirme son renouveau. Le lundi suivant il fait un bond de 50 places au classement mondial pour atteindre la 76e place. Après cela, il a participé à 10 tournois sur le circuit professionnel sans parvenir à dépasser le 2e tour.

En 2013, il participe à trois tournois en Australie. Il abandonne au deuxième tour de l'Open d'Australie face à Sam Querrey. Blessé au ménisque, il devait effectuer son retour en avril au Challenger de Savannah mais il a été contraint de déclarer forfait. Baker fait finalement son retour aux Masters de Cincinnati en battant Denis Istomin au premier tour (7-5, 6-3) mais son parcours s'arrête au deuxième tour après une défaite contre Grigor Dimitrov.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titres en simple[modifier | modifier le code]

Aucun

Finales en simple[modifier | modifier le code]

No Date[T 1] Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueur Score
1 20/05/2012 Drapeau : France Open de Nice Côte d'AzurNice ATP 250 Terre (ext.) Drapeau : Espagne Nicolás Almagro 6-3, 6-2 Parcours
  1. Pour chaque tournoi, la date indiquée correspond à la première journée, en général un lundi.

Tournois mineurs en simple[modifier | modifier le code]

Il remporte le Challenger (2e division du tennis) de Denver en 2004 puis Savannah en 2012.

Tournois mineurs en double[modifier | modifier le code]

Il remporte le Challenger de Granby avec Frank Dancevic en 2004 puis les challengers de Denver et Champaign avec Rajeev Ram toujours en 2004.

Parcours en Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
2003 - - - 1er tour Drapeau : Autriche Jürgen Melzer
2004 - - - 1er tour Drapeau : Espagne Carlos Moyà
2005 - - - 2e tour Drapeau : Belgique Xavier Malisse
2012 - 2e tour Drapeau : France Gilles Simon 4e tour Drapeau : Allemagne Philipp Kohlschreiber 2e tour Drapeau : Serbie Janko Tipsarević
2013 2e tour Drapeau : États-Unis Sam Querrey 1er tour Drapeau : Australie Lleyton Hewitt

À droite du résultat, l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
2012 - - - 2e tour
Drapeau : États-Unis Rajeev Ram
Drapeau : Royaume-Uni Colin Fleming
Drapeau : Royaume-Uni Ross Hutchins
2013 - - - 3e tour
Drapeau : États-Unis Rajeev Ram
Drapeau : Royaume-Uni Jamie Murray
Drapeau : Australie John Peers

Sous le résultat, le partenaire ; à droite, l'ultime équipe adverse.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Hambourg puis Madrid[2] Canada Cincinnati Madrid puis Shanghai[3] Paris
2004 - 1er tour
Drapeau : France C. Saulnier
- - - - - - -
2012 - - - - - - 2e tour
Drapeau : Australie B. Tomic
1er tour
Drapeau : France R. Gasquet
-
2013 - - - - - - 2e tour
Drapeau : Bulgarie G. Dimitrov
- -
  • En dessous du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Performances[modifier | modifier le code]

Victoires sur les joueurs du « Top 50 » :

# Brian Baker Drp. Tournoi Édition Surface Drp. Adversaire Rang Tour Score
1 no 196 Drapeau : États-Unis US Open 2005 Dur Drapeau : Argentine Gastón Gaudio 9 1/64 7-69, 6-2, 6-4
2 no 216 Drapeau : France Open de Nice 2012 Terre battue Drapeau : France Gaël Monfils 13 1/8 6-3, 7-69
3 no 216 Drapeau : France Open de Nice 2012 Terre battue Drapeau : Russie Nikolay Davydenko 47 1/2 6-75, 6-4, 6-2
4 no 126 Drapeau : Royaume-Uni Wimbledon 2012 Gazon Drapeau : Finlande Jarkko Nieminen 44 1/32 6-0, 6-2, 6-4
5 no 78 Drapeau : États-Unis Masters de Cincinnati 2012 Dur Drapeau : Allemagne Philipp Kohlschreiber 17 1/32 7-67, 7-63
6 no 57 Drapeau : Suisse Open de Bâle 2012 Dur Drapeau : République tchèque Radek Štěpánek 36 1/32 2-6, 7-65, 6-3
  • En dessous du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Il a rencontré quatre joueurs du « Top 10 » :

  1. Gastón Gaudio (no 9 mondial, victoire) à l'US Open en 2005 ;
  2. Carlos Moyà (no 4 mondial, défaite) à l'US Open en 2004 ;
  3. Janko Tipsarević (no 9 mondial, défaite) à l'US Open en 2012 ;
  4. Juan Martín del Potro (no 8 mondial, défaite) à Bâle en 2012 ;

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Simon se sort du piège dans L'Équipe du 30 mai 2012.
  2. L'ordre chronologique des Masters 1000 de Rome, de Hambourg (jusqu'en 2008) et de Madrid (depuis 2009) a changé au cours des ans.
  3. Les Masters 1000 de Madrid (2002-2008) et de Shanghai (depuis 2009) se sont succédé.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]