Brevet d'État d'éducateur sportif

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir BEES.


Le brevet d'État d'éducateur sportif (BEES) français concerne les moniteurs de sport désirant exercer leur activité contre rémunération (loi du 16 juillet 1984, puis Code du Sport, Livre II, article L. 212-1). Il faut être majeur et titulaire du module de Prévention et Secours Civiques de niveau 1 (PSC1).

Composition[modifier | modifier le code]

Les enseignements conduisant au BEES comportent une partie commune à l’ensemble des filières d’éducateur sportif appelé 'Tronc commun' et une partie spécifique.

  • La partie commune, c’est-à-dire celle que tous les prétendants au diplôme passent, qu’ils soient skieurs, cavaliers ou surfeurs, un examen portant sur leurs connaissances générales sportives (physiologie, anatomie, biomécanique, environnement institutionnel, économique et juridique…).
  • La partie spécifique est pour sa part axée sur l’option choisie. Elle porte sur les particularités du sport que l'éducateur souhaite enseigner. Elle requiert un très bon niveau de pratique de la discipline choisie.

Un éducateur peut être titulaire du tronc commun et de plusieurs parties 'spécifiques', et donc de plusieurs BEES.

Le Brevet d'état se décline en trois niveaux :

  • BEES 1er degré : éducateur sportif, enseignement du sport choisit. C'est un diplôme de niveau IV (Bac).
  • BEES 2e degré : formateur de formateurs, perfectionnement sportif et entraînement des sportifs de haut-niveau. C'est un diplôme de niveau II (Licence), permettant de se présenter aux concours de Professeur de Sport.
  • BEES 3e degré : expert dans la discipline (rare). C'est un diplôme de niveau I (Master et +).

La préparation à ce diplôme est assurée par des organismes publics ou privés, et les formations sont agréées par les directions régionales de la Jeunesse et des Sports. Elle se déroule bien souvent dans les Centres régionaux d'éducation populaire et sportive (CREPS).

Crée en 2001, le brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS) représente la première étape de la rénovation des diplômes et des qualifications. Dans certaines disciplines il remplace le BEES 1er degré. Le diplôme d'État de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (DEJEPS, bac+2), et le diplôme d'État supérieur de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (DESJEPS, bac+3), créés en 2006, remplacent dans ces cas là le BEES 2e degré, ainsi que les DEFA et DEDPAD. Dans certaines disciplines, comme en plongée subaquatique, la rénovation de la filière est toujours en cours : alors que le BP et le DE sont créés (et que les premiers DEJEPS plongée ont été délivrés en 2013), le DES correspondant à la discipline n'est pas encore finalisée.

Option Ski Alpin[modifier | modifier le code]

Sous la responsabilité de l’École nationale de ski et d'alpinisme, les directions régionales et départementales de la jeunesse et des sports ont la charge d’organiser la préformation et l’Eurotest (slalom géant). Les tests techniques et préformations se déroulent dans les Alpes, les Vosges, les Pyrénées et le Jura, les épreuves de l’Eurotest dans les Alpes et les Pyrénées. L’examen final est organisé par l’ENSAChamonix et comprend des enseignements qui portent pour l’essentiel sur l’acquisition de capacités techniques, le développement de compétences pédagogiques (primordiales pour le moniteur passionné) et de gestion du risque en milieu montagnard.

Le cursus de formation s’étend sur une période de trois à quatre ans à compter de la préformation. La formation est dispensée selon la formule de l’alternance : cycles d’unités de formation et stages en condition réelles en école de ski. Le coût de la formation s’élève environ à 25000 €. Lors des stages en situation effectués dans un centre d’enseignement agréé, on peut être rémunéré et amortir pour une bonne part ce coût. On peut prétendre à diverses aides au titre de la formation professionnelle en fonction de la situation dans laquelle on se trouve.

Il est aussi possible pour les étudiants de deuxième cycle de se préparer à ce brevet en menant en parallèle des études générales, technologiques ou professionnelles. La plupart de ces lycées proposant une biqualification option ski alpin sont localisés dans la région de Grenoble ou dans l'Isère, et proposent également des options ski de fond et guide en haute (ou moyenne) montagne. Certains de ces lycées remédient au chômage saisonnier du moniteur de ski en proposant des formations menuiserie ou autres métiers du bois en préparant également en parallèle le BEES option ski alpin (ou de fond). Les lycées proposent des stages d’environ 4 semaines repartis sur l’année scolaire, il y a aussi, en moyenne, 2 heures d’EPS renforcée et 4 ou 5 heures de formation spécialisée (orientation, étude des risques à la montagne …) par semaine. Mais aussi les mathématiques, le français, l’histoire-géographie,physique … Comme dans tous les lycées de France. Le coût de cette formation en lycée et se déroule sur les 3 ans d'enseignement en lycée, il y a possibilité de recevoir des aides selon le cas dans lequel on se trouve.

Option Rollers[modifier | modifier le code]

Le Brevet d'État option Rollers ne comporte pas 3 degré comme la plupart, mais seulement 2. Skating Modèle:Quanf intégré à la formation. Le titulaire d’un BEES de roller peut enseigner dans tous les domaines du roller : la course, l’artistique, le roller acrobatique, le rink-hockey ...

Les enseignements dispensés pendant la partie spécifique :

  • Épreuve de documentation
  • Politique sportive de la Fédération française de roller-skating
  • Fondamentaux de l’initiation
  • Approche globale de la pédagogie
  • Fondamentaux pratique
  • Sport de haut niveau
  • École du Roller Français (E.R.F.)
  • Environnement socio-économique et juridique
  • Équipement, matériel, modules
  • Environnement institutionnel
  • Préparation à l’épreuve écrite
  • Lutte antidopage
  • Préparation à l’épreuve orale
  • Statuts F.F.R.S, règlement intérieur
  • Synthèse des fondamentaux

La formation en elle-même n'est pas très coûteuse (pour le roller, en 2003, la formation revenait à 231 €) mais c'est l'hébergement, la nourriture et tous les extras nécessaires qui reviennent relativement chers. On compte environ 530 € la semaine quand on se prépare dans un CREPS régional. Et pour compléter la formation il faut compter 2 à 4 semaines.

Option Karaté[modifier | modifier le code]

Pour accéder au Diplôme d'État d'Éducateur Sportif 1er degré en karaté, il est nécessaire d'avoir une bonne pratique sportive de cette discipline (il serait raisonnable de commencer ses études de BEES en ayant acquis la ceinture noire). Le métier de professeur de karaté s'exerce en relation avec la FFKDA (Fédération française de karaté et disciplines associées). Les personnes souhaitant pratiquer ce sport doivent être titulaire d'une licence de la FFKDA.

Option judo-jujitsu[modifier | modifier le code]

Depuis sa création en 1946, la Fédération française de Judo-Jujitsu Kendo et disciplines associées a toujours affiché sa volonté de structurer son développement en s’appuyant notamment sur un enseignement de qualité, exercé dans un environnement sécurisé. Elle fera partie des toutes premières activités sportives faisant l’objet de dispositions législatives dès 1955 avec la création du diplôme d’État de professeur de judo-jujitsu. Par ailleurs, en 1967 elle renforcera sa démarche technique et pédagogique en mettant en place la Progression Française d’Enseignement du Judo de 1967. Viendront ensuite les créations des brevets d’État d’éducateur sportif du premier et second degré en 1974. Dans les années suivantes, les examens modulaires et en contrôle continu apparaîtront. En 1989, un nouvelle Progression Française sera créée. Depuis de nombreuses années, c’est près de 400 diplômes d’État qui sont délivrés chaque année avec des taux de réussite importants soulignant ainsi le travail de qualité, préparatoire à ces examens, accompli dans les écoles de cadres fédérales avec le soutien notamment des cadres techniques d’État (C.T.S.).

Pour accéder au Brevet d'État d'Éducateur Sportif 1er degré de judo-jujitsu, il est nécessaire d'être 2e dan judo-jujitsu. Le métier d'éducateur sportif de judo-jujitsu s'exerce en relation avec la F.F.J.D.A. (Fédération Français de Judo-Jujitsu et Disciplines Associées). Les personnes souhaitant pratiquer ce sport doivent être titulaire d'une licence de la F.F.J.D.A.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]