Brett Anderson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour le joueur de baseball, voir Brett Anderson (baseball).

Brett Anderson

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Brett Anderson à Hyde Park

Informations générales
Nom de naissance Brett Lewis Anderson
Naissance 29 septembre 1967 (46 ans)
Haywards Heath, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Activité principale Musicien, chanteur-compositeur-interprète
Genre musical Rock alternatif, britpop, indie rock, glam rock
Instruments Chant, guitare, piano
Années actives 1989-présent
Site officiel http://www.brettanderson.co.uk/

Brett Lewis Anderson (29 septembre 1967) est un chanteur et musicien anglais. Il est principalement connu pour être le chanteur du groupe Suede. Depuis la séparation de Suede, il a formé le groupe the Tears et a sorti quatre albums solo. En 2010, le groupe Suede se reforme.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Il est né à Haywards Heath, une petite ville entre Brighton et Londres dans le West Sussex. Enfant, il adore jouer au football et rêve même de devenir joueur professionnel.

Il perd sa mère alors qu'il est encore jeune. Il se rapproche de sa sœur qui lui fera découvrir David Bowie, une des influences majeures de la musique de Suede. A l'adolescence, il joue de la guitare dans des petits groupes : The Pigs, Geoff, dans lequel il est associé au futur bassiste de Suede, Matt Osman. Partis étudier à Londres, au milieu des années 80, ils forment Suede avec la petite amie d'Anderson, Justine Frischmann. Anderson et Frischmann n'étant pas de grands guitaristes, le groupe décide de passer une petite annonce dans le New Musical Express : Bernard Butler répond à cette annonce, et, malgré sa grande timidité, sera choisi en raison de sa virtuosité.

Suede[modifier | modifier le code]

Alors que le groupe commence à se faire connaître (il est même élu "meilleur nouveau groupe" par le Melody Maker et ce avant même la sortie du moindre disque), Anderson se fait remarquer grâce à ses poses lascives et équivoques évoquant Morrissey. Le nom du groupe, Suede, fait d'ailleurs référence à la chanson Suedehead de Morrissey. De plus, il alimente la presse à coups de citations fracassantes telles que "je suis un bisexuel n'ayant jamais eu d'expérience homosexuelle". Il découvre alors les drogues dures, notamment le crack et l'héroïne, lors d'une première tournée aux États-Unis. Son addiction semble, dans un premier temps stimuler sa créativité surtout après le départ de Bernard Butler. Il engage alors un jeune guitariste de 17 ans, Richard Oakes et peut pleinement exercer sa domination sur le groupe.

Les albums de Suede (Dog Man Star, Coming Up, Head Music) sont numéro 1 des charts anglais ; mais en pleine vague britpop, Brett Anderson ne peut s'empêcher de se sentir le grand perdant d'un mouvement qu'il a largement contribué à lancer. Le succès immense de Pulp, Blur ou Oasis (les "électriciens chantants" selon Anderson) ne font que plonger plus profondément dans la drogue un artiste qui semble se complaire dans l'auto-destruction. De plus, le faible succès commercial de A New Morning, album présenté comme celui de la renaissance et de la sobriété retrouvée, entraîne la fin du groupe. Anderson souhaite alors renouer avec le succès en mettant fin à ses addictions. Il déclare aussi que "toute l'histoire de Suede était ridicule ; c'était comme si Machiavel réécrivait Las Vegas Parano".

Le sixième album de Suede intitulé Bloodsports est sorti le 18 mars 2013[1].

The Tears et carrière solo[modifier | modifier le code]

Brett Anderson durant un concert.

Après quelques collaborations avec Stina Nordenstam, Jane Birkin, ou sa participation à la reprise de Perfect Day de Lou Reed en faveur de l'association Children in Need, il renoue, à la surprise générale, avec son ancien compère Bernard Butler en 2004. Ils forment alors le groupe The Tears, et enregistrent l'album Here Come The Tears. Malgré un bon accueil de la critique et du public, la réunion ne va pas plus loin ; de plus, Anderson sort son premier album solo, sobrement intitulé Brett Anderson ("Brett Anderson, c'est comme cela que je m'appelle, non ?" ). L'album est extrêmement mélancolique, loin du glam étincelant de Suede ; Anderson vient de perdre son père, il se sent seul, et il le dit (le premier morceau s'intitule d'ailleurs Love Is Dead). Désormais guéri de sa soif de succès, Anderson se livre davantage dans ses textes et donne des concerts intimistes, parfois acoustiques, seulement accompagné d'une violoncelliste (comme le superbe "Live at the Union Chapel").

En mai 2008, il annonce que son second album, intitulé Wilderness, sortira le 7 juillet 2008, jour d'un concert au Mermaid Théâtre de Londres. Les acheteurs d'une place pour ce concert se voient remettre le nouvel album sous la forme d'une clé usb. Ce nouvel album enregistré et mixé en 7 jours va plus loin encore dans le dépouillement et l'introspection : Anderson n'y est accompagné que par Amy Langley au violoncelle, il y joue du piano et de la guitare. "C'est simple, personnel, cru, et romantique" juge-t-il, avant d'ajouter : "c'est l'un des enregistrements les plus satisfaisants auxquels j'ai participé". L'une des chansons, Back to You, composée avec Fred Ball (du groupe norvégien Pleasure) est un duo avec la comédienne et chanteuse Emmanuelle Seigner.

Brett Anderson assurera pour la promotion de Wilderness une série de concerts remarquables, au piano ou à la guitare, accompagné uniquement de Amy Langley au violoncelle. Ceux-ci se déroulent en deux parties: Après la présentation de ses dernières compositions en solo, il y reprend en version acoustique de nombreux morceaux de Suede, dont quelques rares "faces-B" comme The Living Dead ou encore My Insatiable One.

Le 2 novembre 2009, il sort son troisième album solo, Slow Attack, composé et enregistré avec le musicien Leo Abrahams.

Son quatrième album est sorti le 26 septembre 2011.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il est marié et a deux enfants[2].

Discographie Solo[modifier | modifier le code]

Albums Studio[modifier | modifier le code]

  • Brett Anderson (26 mars 2007) Label: Drowned in Sound
  • Wilderness (1er septembre 2008) Label: B A Songs
  • Slow Attack (2 novembre 2009) Label: B A Songs
  • Black Rainbows (26 septembre 2011) Label: B A Songs / EMI Music Services

Albums Live[modifier | modifier le code]

  • Brett Anderson Live in London (9 mai 2007)
  • Live at Union Chapel (19 juillet 2007)
  • Brett Anderson Live at Queen Elizabeth Hall (20 octobre 2007)

Singles et EPs[modifier | modifier le code]

  • Love Is Dead (19 mars 2007)
  • Back to You EP (9 juillet 2007)
  • A Different Place (21 juillet 2008)
  • The Hunted (22 novembre 2009)
  • Brittle Heart (15 août 2011)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Suede - 'Bloodsports', Ben Hewitt, New Musical Express, 18 mars 2013
  2. http://www.independent.co.uk/arts-entertainment/music/features/back-in-black-brett-anderson-on-britpop-blowups-going-solo-and-the-triumphant-return-of-suede-8567687.html