Brenda Ann Spencer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Brenda Ann Spencer

Brenda Ann Spencer (née le 3 avril 1962) est une Américaine condamnée pour des assassinats commis le 29 janvier 1979. Depuis son domicile de San Diego, en Californie, elle a tiré sur des personnes de la Cleveland Elementary School qui était située en face de sa maison ; elle a tué deux personnes et en a blessé neuf autres. Spencer n'a montré aucun remords pour son crime et son explication complète de ses actes était : « Je n'aime pas les lundis. Cela a animé la journée[1] », ce qui a inspiré la chanson I Don't Like Mondays des Boomtown Rats.

Lorsque la Police est entrée dans la maison, il y avait de nombreuses bouteilles de whisky gisant sur le sol, mais Brenda ne montrait pas de signe d'ivresse. Alors qu'elle était mineure, elle fut jugée comme une adulte et sans expertise psychologique. Elle fut condamnée à perpétuité, avec une peine incompressible de 25 ans. Depuis son emprisonnement, à quatre reprises, elle a demandé sa libération. La dernière fois, en 2001, elle précisa que son père (qui lui avait offert la carabine et 500 balles pour Noël) la battait et abusait d'elle sexuellement[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Barbara Mikkelson, « Urban Legends Reference Pages: Music (I Don't Like Mondays) », snopes.com,‎ 29 septembre 2005 (consulté le 17 avril 2007)
  2. Frédéric Lewino et Gwendoline Dos Santos, « 29 janvier 1979 : à 16 ans, elle devient meurtrière par simple haine du lundi », sur lepoint.fr,‎ 29 janvier 2012 (consulté le 29 janvier 2012)

Notes[modifier | modifier le code]