Breguet Bre 482

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Breguet 482 Su-27 silhouette.svg
Constructeur Drapeau : France Breguet
Rôle Bombardier
Statut Prototype
Premier vol 27 novembre 1947
Nombre construits 2
Équipage
4 personnes
Motorisation
Moteur Hispano-Suiza 12 Z
Nombre 4
Puissance unitaire 1 350 ch
Dimensions
Envergure 24,09 m
Longueur 18,86 m
Hauteur 5,21 m
Surface alaire 64,4 m2
Masses
À vide 10 450 kg
Maximale 14 500 kg
Performances
Vitesse maximale 560 km/h
Plafond 8 000 m
Armement
Interne 4 mitrailleuses de 7,5 mm, 1 canon de 20 mm, 2 500 kg de bombes

Le Breguet Bre 482 est un prototype de bombardier français développé au début de la Seconde Guerre mondiale.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le développement du Bre 482 fut lancé en 1938 pour remplacer les Farman N.223. La construction de l'appareil débuta en 1939, il était alors doté de quatre moteurs Hispano-Suiza 12Y51. En 1940, les deux prototypes étaient quasiment terminés mais l'armistice du 22 juin 1940 mis un coup d'arrêt au développement du programme. Le premier appareil fut alors transporté en Algérie où il fut stocké pendant deux ans et demi avant d'être détruit par un raid de bombardement allemand. Le second appareil fut lui caché à Biarritz jusqu'à la libération en 1944.

À la fin de la guerre, il fut envisagé des modifications pour remettre l'appareil à niveau, notamment en l'équipement d'une tourelle dorsale équipée d'un affût quadruple, ou en l'équipant de moteurs Hispano-Suiza 24Z et d'hélices contra-rotatives. Mais de nombreuses difficultés mirent fin espoir d'une construction en série. Tout d'abord les moteurs 12Z censés équiper l'appareil étaient encore à l'état de prototype tandis que les 24Z étaient encore en développement avant d'être annulés et les moyens industriels manquaient pour la construction des cellules. De plus, l'appareil ne correspondait plus au besoins de l'armée qui le trouvait trop gros pour un bombardier moyen et trop petit pour un bombardier lourd.

L'unique prototype fut alors destiné à servir de banc d'essais volant pour les moteurs 12Z. Il effectua ainsi son premier vol le 27 novembre 1947, mais son activité resta faible puisqu'il effectua son vingtième et dernier vol le 13 septembre 1950. Il fut alors envisagé de s'en servir comme banc d'essai pour les statoréacteurs Leduc ou comme lanceurs d'appareils radioguidés mais ces idées furent abandonnées et l'appareil envoyé à la casse.

Description[modifier | modifier le code]

Le Bre 482 était un quadrimoteur à hélice entièrement métallique. Ses ailes dotés de trois longerons et des volets de courbure étaient placées en position médiane. Le fuselage avait une forme d'aile et une section ovoïde. Il possédait un train d'atterrissage classique, un nez entièrement vitré et un empennage bi-dérive.

Au niveau de l'armement, il possédait un soute pouvant emporter 2 500 kg de bombes et pour sa protection un affût dorsal armé d'un canon de 20 mm et une tourelle de queue armée de quatre mitrailleuses de 7,5 mm.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Philippe Ricco, « Le Breguet 482, un grand bombardier, oublié par la guerre» , La Fana de l'Aviation, n° 339, février 1998
  • Jean Cuny, Les avions de combat français 1944-1960, vol. 2 : Chasse lourde, bombardement, assaut, exploration, Paris, Éditions Larivière, coll. « Docavia »,‎ octobre 1989, 279 p., p. 16-17

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Ordre de désignation

Breguet Bre 470 - Breguet Bre 482 - Breguet Bre 500 - Breguet Bre 521

Liens externes[modifier | modifier le code]