Brecon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Brecon
en gallois : Aberhonddu
Le centre-ville
Le centre-ville
Administration
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Nation Drapeau du Pays de Galles Pays de Galles
Comté Powys
Code postal LD3
Indicatif 01874
Démographie
Population 7 901 hab. (2001)
Géographie
Coordonnées 51° 56′ 48″ N 3° 23′ 27″ O / 51.94677, -3.39086 ()51° 56′ 48″ Nord 3° 23′ 27″ Ouest / 51.94677, -3.39086 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

Voir la carte administrative du Royaume-Uni
City locator 14.svg
Brecon

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

Voir la carte topographique du Royaume-Uni
City locator 14.svg
Brecon
Liens
Site web http://www.brecontown.co.uk/intro.htm

Brecon (Aberhonddu en gallois) est une ville située dans le sud du Powys, au pays de Galles. Elle a été le chef-lieu du comté historique de Brecknockshire. Bien que son rôle en tant que tel ait été éclipsé avec la formation du Powys, elle reste un centre local d'importance. Brecon est la troisième plus grande ville du Powys.

Histoire[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

En Grande-Bretagne romaine, Brecon (Cicucium) a été fondée comme une base de cavalerie romaine pour la conquête du pays de Galles et donc comme une base militaire.

Après le Moyen Âge, le nom d'origine galloise du royaume sur le territoire duquel se trouve Brecon a été (en orthographe moderne) Brycheiniog, qui devint plus tard, une fois anglicisé, le Brecknockshire ou Breconshire, et vient probablement du nom de l'Irlandais Brychan, le fondateur éponyme du royaume. Le nom anglais de la ville de Brecon peut aussi provenir de Brychan.

Le nom gallois, Aberhonddu, signifie « bouche du Honddu ». Il est dérivé de la rivière Honddu, qui se joint à l'Usk à proximité du centre-ville.

Avant la construction du pont sur l'Usk, Brecon était l'un des rares endroits où la rivière pouvait être passée à gué.

L'époque normande[modifier | modifier le code]

La confluence du Honddu et de l'Usk était un site recherché pour la construction d'un château. Celui-ci domine toujours la ville ; il fut érigé à la fin du XIe siècle par Bernard de Neuf-Marché.

La cathédrale[modifier | modifier le code]

À un kilomètre du château se dresse la cathédrale de Brecon, un bâtiment assez modeste par rapport à de nombreuses autres cathédrales. Le statut de cathédrale est assez récent : il a été accordé à l'édifice en 1923 après la séparation de l'Église anglicane et de l'État au Pays de Galles et la création du nouveau diocèse de Swansea et Brecon. Auparavant l'église est le siège d'un archidiaconé du diocèse de St David's.

Christ College[modifier | modifier le code]

La ville abrite le plus ancien établissement d'enseignement du Pays de Galles. Christ College fut fondé en 1541 par une Charte royale d'Henri VIII dans les bâtiments d'un ancien prieuré dominicain supprimé par la Réforme. En 1855, par un Acte du Parlement, l'établissement est devenu une « public school » au sens moderne (établissement privé). C'est l'une des plus réputées du Royaume-Uni, accueillant des élèves de onze à dix-huit ans (actuellement environ 340), aussi bien des filles que des garçons (dans des divisions séparées). La chapelle et le réfectoire datent de l'époque des dominicains (XIIIe siècle).

L'époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui Brecon est une ville prospère, populaire comme destination de vacances, étant à la limite nord du parc national des Brecon Beacons, une chaîne de collines, dont le Pen y Fan, le point le plus élevé du sud de la Grande-Bretagne à 886 mètres d'altitude.

Chaque année en août, se déroule le Festival de Jazz de Brecon.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]