Brazey-en-Plaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Brazey-en-Plaine
Brazey-en-Plaine
Brazey-en-Plaine
Blason de Brazey-en-Plaine
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne
Département Côte-d'Or
Arrondissement Beaune
Canton Saint-Jean-de-Losne
Intercommunalité Plaine Dijonnaise
Maire
Mandat
Alain Guyot
2008-2014
Code postal 21470
Code commune 21103
Démographie
Population
municipale
2 479 hab. (2011)
Densité 97 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 08′ 09″ N 5° 13′ 04″ E / 47.1358333333, 5.21777777778 ()47° 08′ 09″ Nord 5° 13′ 04″ Est / 47.1358333333, 5.21777777778 ()  
Altitude Min. 179 m – Max. 202 m
Superficie 25,55 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Brazey-en-Plaine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Brazey-en-Plaine

Brazey-en-Plaine est une commune française, située dans le département de la Côte-d'Or en région Bourgogne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Géologie[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Villages, hameaux, lieux-dits, écarts[modifier | modifier le code]

(liste non exhaustive)

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Aiserey Échigey, Tart-le-Haut Rose des vents
Bessey-lès-Cîteaux
Aubigny-en-Plaine
Magny-lès-Aubigny
N Montot
O    Brazey-en-Plaine    E
S
Esbarres Saint-Usage

Histoire[modifier | modifier le code]

Du XVIe siècle jusqu'au début du XVIIIe, une famille noble de Bourgogne possède la charge de Capitaine-châtelain de Brazey. Il s'agit de la famille Morelot. L'origine de cette famille est peu connue. D'après certains auteurs elle serait une branche cadette de la famille Morelet, descendant de Robert Morlet époux d'Agnès de Bauffremont. Mais on trouve également une autre origine dans les archives de Berne en Suisse, où des descendants des Châtelains se sont installés.

Le premier du nom fut Jacob Morelot, écuyer et homme d'armes des duc de Bourgogne Philippe le Bon et Charles le Téméraire. Il transmit l'office de Capitaine à son fils.

Viennot Morelot, écuyer, fut homme d'arme du roi de France Charles VII. Deux de ses fils se succèdent à la charge de Capitaine.

Nicolas Morelot, procureur général, Capitaine-châtelain de Brazey, et autres lieux. N'ayant pas d'enfants, il lègue sa charge à son frère.

Antoine Morelot, Capitaine-châtelain de Brazey et homme d'armes, décédé en 1588.

Nicolas Morelot (~1565-1628), fils du précédent, Châtelain de Brazey.

Claude Morelot (1603-1690), fils du précédent, chevalier, Capitaine-châtelain

Jacques Morelot (1643-?), fils du précédent, écuyer, dernier de cette famille à posséder cette charge. Il l'a vendit en 1700 à Messire Jean Baillet, Premier Président de la Chambre des Comptes de Dijon.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
« Ecartelé en sautoir: au premier de gueules à l'étoile de huit rais d'or, au deuxième d'or au fer de lance renversé de sable, au troisième d'or au couteau renversé de sable recourbé la pointe à dextre, au quatrième de gueules à la rose d'or. »

Administration[modifier | modifier le code]

Religieuse[modifier | modifier le code]

  • 1818 ap-... Louis Nicolas Chaussard, décédé en poste.


Civile[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Alain Guyot    
mars 2001 mars 2008 Bernadette Loiseau    
1842   Hugues Philippon    
1837   François Delafalize    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 2 479 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 152 1 318 1 393 1 435 1 618 1 721 1 836 1 878 1 988
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 023 1 980 1 968 1 929 1 939 1 852 1 731 1 755 1 650
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 597 1 619 1 657 1 576 1 629 1 660 1 686 1 690 1 672
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
1 675 1 721 2 181 2 415 2 499 2 457 2 553 2 479 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2])
Histogramme de l'évolution démographique


Education[modifier | modifier le code]

La commune de Brazey-en-Plaine comporte une école maternelle, une école primaire et un collège qui accueillent à eux trois près de 800 élèves ; On compte en 2010 125 enfants de 2 à 5 ans en maternelle, 212 à l'école primaire et enfin 457 au collège.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Nécropole gallo-romaine
  • Rendez-vous de chasse de Marguerite de Bourgogne
  • Chapelle Notre-Dame de Pitié
  • Église Saint-Rémy, du XIXe siècle
  • Le château Magnin (XVIIIe siècle) et son superbe parc « à l’anglaise » de 5.5 hectares. Légués à l’État par les enfants de Joseph Magnin, ils ont été laissés pratiquement sans entretien pendant de nombreuses années. Le domaine a été acquis par la commune de Brazey en Plaine en 1972.
  • Château et chapelle Dumesnil (XIXe siècle)

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Joseph Magnin (01/01/1824 à Dijon-22/11/1910 à Paris) fils de Jean-Hugues Magnin, originaire de Salins (39) et de Julie Philippon originaire de Brazey-en-Plaine (21). Il fut Député, Sénateur inamovible, Gouverneur de la Banque de France, Vice-président du Sénat, ancien ministre de l'Agriculture et du Commerce, ancien Ministre des Finances, ancien Président du Conseil général de la Côte-d'Or. Marié à Angèle Belloncle il est le père de Jeanne Magnin écrivain et critique d'art et de Maurice Magnin Conseiller à la Cour des Comptes et fondateur du musée Magnin à Dijon. Il est inhumé à Brazey auprès de ses parents dans le caveau de famille.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011


Liens externes[modifier | modifier le code]