Braye-sur-Maulne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Braye.
Braye-sur-Maulne
Image illustrative de l'article Braye-sur-Maulne
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre
Département Indre-et-Loire
Arrondissement Tours
Canton Château-la-Vallière
Intercommunalité Communauté de communes Touraine Nord-Ouest
Maire
Mandat
Bernard de Baudreuil
2014-2020
Code postal 37330
Code commune 37036
Démographie
Gentilé Braylois
Population
municipale
214 hab. (2011)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 33′ 22″ N 0° 14′ 58″ E / 47.5561111111, 0.24944444444447° 33′ 22″ Nord 0° 14′ 58″ Est / 47.5561111111, 0.249444444444  
Altitude Min. 50 m – Max. 121 m
Superficie 11,84 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

Voir sur la carte administrative d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Braye-sur-Maulne

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

Voir sur la carte topographique d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Braye-sur-Maulne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Braye-sur-Maulne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Braye-sur-Maulne

Braye-sur-Maulne est une commune française située dans le département d'Indre-et-Loire en région Centre.

Ses habitants sont appelés les Braylois, Brayloises.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Braye-sur-Maulne est située au nord-ouest du département d'Indre-et-Loire, à la limite du Maine-et-Loire et de la Sarthe. Elle fait partie du canton de Chateau-la-Vallière qui est située à 8 km au sud-est. Le terme braye vient du mot celtique bray qui désigne un terrain humide, lourd et boueux ce qui correspond bien au sol de la commune. En effet la commune est traversée par la Maulne, rivière de première catégorie qui se jette dans le Loir. La commune s'est, dans un premier temps, appelée Braye-Château pour la différencier de Braye-sous-Faye. L'appellation Braye-sur-Maulne définitive a été choisie en 1806. La ville de Marcilly-sur-Maulne est la ville la plus proche. Elle est située de l'autre côté de la Maulne de façon symétrique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Paroisse de la province d'Anjou avant 1789, dépendante du diocèse d'Angers, châtellenie et prévôté dépendantes de la Sénéchaussée de Baugé. Rattachée comme d'autres cités de l'Anjou telles que Château-la-Vallière, Gizeux ou encore Bourgueil au département de l'Indre-et-Loire en 1790.

Blasonnement[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Braye-sur-Maulne (Indre-et-Loire).svg

Les armoiries de Braye-sur-Maulne se blasonnent ainsi :

De gueules à la divise ondée cousue d'azur accompagnée en chef de deux arbres au naturel et en pointe d'une houe d'or et d'un épi de blé du même passés en sautoir, l'épi brochant sur la houe.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la Communauté de communes Touraine Nord-Ouest.

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2007 Patrice Ponsard Divers droite  
mars 2007   Bernard de Baudreuil Sans étiquette  
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 214 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
495 544 576 478 511 512 537 521 521
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
446 437 449 432 417 432 441 459 425
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
416 423 408 349 375 373 371 327 281
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
270 258 220 187 197 205 222 221 216
2011 - - - - - - - -
214 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (24,8 %) est en effet supérieur au taux national (21,8 %) et au taux départemental (23,3 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (51,8 % contre 48,7 % au niveau national et 48,3 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2008, la suivante :

  • 51,8 % d’hommes (0 à 14 ans = 22,6 %, 15 à 29 ans = 21,7 %, 30 à 44 ans = 15,7 %, 45 à 59 ans = 17,4 %, plus de 60 ans = 22,6 %) ;
  • 48,2 % de femmes (0 à 14 ans = 22,4 %, 15 à 29 ans = 11,2 %, 30 à 44 ans = 21,5 %, 45 à 59 ans = 17,8 %, plus de 60 ans = 27,1 %).
Pyramide des âges à Braye-sur-Maulne en 2008 en pourcentage[3]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,9 
90  ans ou +
0,9 
10,4 
75 à 89 ans
8,4 
11,3 
60 à 74 ans
17,8 
17,4 
45 à 59 ans
17,8 
15,7 
30 à 44 ans
21,5 
21,7 
15 à 29 ans
11,2 
22,6 
0 à 14 ans
22,4 
Pyramide des âges du département de l'Indre-et-Loire en 2008 en pourcentage[4].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90  ans ou +
1,3 
7,0 
75 à 89 ans
10,1 
13,4 
60 à 74 ans
14,1 
20,6 
45 à 59 ans
20,0 
20,2 
30 à 44 ans
19,1 
19,7 
15 à 29 ans
19,0 
18,7 
0 à 14 ans
16,4 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église située au centre du village est l'église Saint-Pierre-aux-Liens. Sa construction a débuté au XIIe siècle, elle a été agrandie au XVIe siècle par l'ajout de collatéraux couverts de voutes d'ogive de chaque côté de la nef. L'église est aussi décorée d'un retable du XVIIIe siècle. Elle possède aussi une statue de saint Pierre, polychrome du XVIIIe siècle.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  3. « Évolution et structure de la population à Braye-sur-Maulne en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 8 janvier 2012)
  4. « Résultats du recensement de la population de l'Indre-et-Loire en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 8 janvier 2012)