Brahma Kumaris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Brahma Kumaris (de son nom complet Prajapita Brahma Kumaris Ishwariya Vishwa Vidyalaya ou Brahma Kumaris World Spiritual University en anglais) est un mouvement spirituel d’origine indienne d'inspiration hindouiste, présent dans la plupart des pays du monde.

Création[modifier | modifier le code]

Le mouvement a été fondé en 1936 à Karachi par Lekh Raj Kripalani, aussi nommé « Dada Lekhraj » ou « Brahma Baba ».

« Lorsqu’il désira se retirer de sa vie professionnelle en 1936 pour ainsi se consacrer à la vie spirituelle, il eut une expérience religieuse radicale. Il eut l’impression que son âme avait été en contact avec l'âme suprême ou Dieu.»[1]. Dada Lekhraj, marchand de diamants, a alors de fréquentes visions, en particulier des visions de destruction du monde puis de l’émergence d’une nouvelle civilisation. Troublé par ces visions, il décide de vendre ses parts dans son entreprise à son associé et de se retirer. Il fonde alors le mouvement Brahma Kumaris qui déménage de Hyderabad à Karachi puis au Mont Abu.

Dès le début du mouvement, Dada Lekhraj encourage les femmes à développer leur vie spirituelle et à prendre des positions de leader au sein du mouvement, particulièrement via un groupe de neuf femmes qui dirige le mouvement. Parallèlement, il encourage le célibat (dans son essence, la pureté dans ses actes) et la chasteté (en actes, paroles et pensées).

À partir des années 1950, l'organisation ouvre des centres en Inde. Ses émissaires seront des femmes, qui conservent encore aujourd’hui la direction du mouvement.

Brahma Kumaris a le statut d'ONG et est à ce titre reconnue par l'ONU[2].

Croyances tirées de l'hindouisme[modifier | modifier le code]

Le mouvement des Brahma Kumaris comporte certaines similitudes avec l'Hindouisme, dont il diverge sensiblement sur certains points. Le CESNUR (Centre pour l'étude des nouvelles religions) relève les points suivants : idée sur Dieu, sur l'être humain et le cycle.

  • L'essence humaine se trouve dans son âme éternelle vivant dans un corps physique et non le corps lui-même[3].
  • Le temps est plus vaste que simplement linéaire. Il est cyclique et le monde physique suit des cycles. À la fin de chaque cycle, il se transforme avec la destruction des impuretés à l'intérieur de nous, pour céder la place à la pureté. Cette croyance se rapproche dans son essence à la croyance des hindous en la réincarnation et le temps cyclique.[réf. nécessaire]
  • L’humanité est actuellement sur le point de vivre la fin de la phase en cours de guerres et de conflits (appelé « Kal Yug » en Inde) et qui va céder la place à l'âge d'or et de paix (appelé « Sat Yug » en Inde).
  • Le groupe se réfère à son fondateur Lekhraj Kripalani comme « Brahma Baba » (terme indien qui signifie un maître spirituel ou un sage).

Controverse[modifier | modifier le code]

En France, la Commission d'enquête sur les sectes de l'assemblée nationale du 22 décembre 1995 indique qu’elle est « représentative du courant orientaliste des sectes apocalyptiques »[4].

En Inde, ce mouvement est bien respecté et réputé[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. CESNUR - Brahma Kumaris: A New Religion?
  2. Voir le site officiel www.bkwsu.org
  3. CESNUR http://www.cesnur.org/testi/bryn/br_kranenborg.htm
  4. http://www.assemblee-nationale.fr/rap-enq/r2468.asp
  5. (en) « Punjab CM inaugurates Brahmakumari global fest », article dans Expressindia, 5 octobre 2009.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]