Bradyon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un bradyon ou tardyon (de brady — lent en grec) est une particule élémentaire qui se déplace à une vitesse inférieure à c (vitesse de la lumière dans le vide, cette précision étant généralement sous-entendue).

"Tardyon" et "bradyon" sont des néologismes d'usage marginal.

Classification des particules par vitesse[modifier | modifier le code]

Suivant la théorie de la relativité, on peut classer les particules en trois catégories.

Une particule se déplaçant moins vite que c est un bradyon.

Se déplaçant à exactement c, un luxon.

Plus vite que c, un tachyon. Ils sont tout à fait hypothétiques. C'est à cause de l'introduction du concept de tachyon qu'on a, par opposition, inventé la dénomination de « bradyons ».

Considérons maintenant la forme avec facteur de Lorentz de l'équivalence masse-énergie, m étant la masse au repos : E = \gamma_{v}mc^2 = \frac{mc^2}{\sqrt{1 - \frac{v^2}{c^2}}}.

On voit immédiatement que vu leurs vitesses, pour que toutes les particules aient pour énergie une quantité réelle et non-nulle (une particule qui perd toute son énergie cesse d'exister, comme un photon qui est absorbé), on trouve ces contraintes sur les masses des particules : les bradyons ont une masse au repos réelle et non-nulle, alors que celle des luxons est nulle, et celle des tachyons, un nombre imaginaire pur. Il s'agit même d'une définition équivalente.

Cette propriété des tachyons n'est pas aussi invraisemblable qu'il n'y parait, car il n'y a que pour les bradyons que la masse au repos a vraiment un sens physique (eux seuls peuvent justement être au repos).

Autre hypothèse[modifier | modifier le code]

Les superbradyons sont une autre hypothèse de particules supraluminiques (plus rapides que la lumière). Formellement, ils ont une masse au repos positive, et se conduisent comme des bradyons. Simplement, la vitesse indépassable de leur point de vue est une vitesse très supérieure à c.

Mais les superbradyons sont une hypothèse largement moins populaire encore que les tachyons, même comme interprétation.

Exemples[modifier | modifier le code]

Les tachyons étant hypothétiques, presque toutes les particules sont des bradyons. Seuls les photons et les gluons sont confirmés comme étant des luxons. Le graviton, s'il existe, est un luxon.

Le neutrino est bien un bradyon, même si sa masse est trop faible pour être observée directement, et sa différence de vitesse avec c également impossible à mettre en évidence. L'expérience du Super-Kamiokande a en effet démontré qu'il a une masse non-nulle, sans toutefois permettre de la mesurer.

Toutes les particules chargées sont des bradyons. Le neutrino étant un bradyon, on peut aussi dire que tous les fermions sont des bradyons. Cela inclut les quarks et les particules composées de quarks.

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Journal of Mathematical Physics
  2. Smithsonian/NASA ADS Physics Abstract Service
  3. International Journal of Mathematics and Mathematical Sciences
  4. Physical Review Online Archive