Brèves de comptoir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Brèves de comptoir est le titre générique d'une série de livres publiés depuis 1988 par Jean-Marie Gourio.

Principe[modifier | modifier le code]

Les Brèves de comptoir sont des citations authentiques recueillies dans la vie de tous les jours par Jean-Marie Gourio, surtout dans les bars et bistrots. L'auteur a publié un recueil de ces brèves de comptoir sensiblement tous les ans depuis 20 ans. Dans ces ouvrages, l'absurde, la poésie, l'humour mais aussi l'actualité et parfois la philosophie se côtoient.

Dans une interview, l'auteur a déclaré avoir entamé cette collecte car il s'est « toujours demandé de quoi pouvaient parler, le soir, les esclaves qui construisaient les pyramides ! Parce qu'ils disaient bien quelque chose. Mais quoi ? »[1].

Plusieurs adaptations des Brèves de comptoir ont été réalisées pour le théâtre, le plus souvent par Jean-Marie Gourio lui-même[2].

Les Brèves de comptoir ont reçu deux fois le Grand Prix de l'humour noir - 1999-2000, et le Grand Prix de l'Academie Française du jeune théâtre 2000. Brèves de Comptoir, le film,scénario Jean-Marie Gourio-Jean-Michel Ribes, réalisation Jean-Michel Ribes, sortira sur les écrans le 24 septembre 2014.

Exemples[modifier | modifier le code]

« Au pôle Nord, au pôle Sud, à l'équateur, l'homme s'acclimate partout, il n'y a qu'en banlieue qu'il ne s'acclimate pas. »

— Brèves de comptoir 1996

« La première chose à faire pour jouer du piano, c'est soulever le couvercle. »

— Brèves de comptoir 1996

« À la naissance le nain est normal, c'est en grandissant qu'il rapetisse. »

— Brèves de comptoir 2000

« Les auteurs modernes font des livres tellement petits qu'on ne peut plus mettre des fleurs à sécher dedans. »

— Brèves de comptoir 1996

« Dans aucun épisode sur des centaines d'épisodes on voit Rintintin qui fait une crotte... »

— Chiens de comptoir 1996

« La viande la plus chère, c'est le footballeur. »

— Brèves de comptoir 2000

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sont parus :

  • Brèves de comptoir 1987, Éditions Zéro ;
  • Brèves de comptoir 1988, Éditions Michel Lafon ;
  • Brèves de comptoir 1989, Éditions Michel Lafon ;
  • Brèves de comptoir 1990, Éditions Michel Lafon ;
  • Brèves de comptoir 1991, Éditions Michel Lafon ;
  • Brèves de comptoir 1992, Éditions Michel Lafon ;
  • Brèves de comptoir 1993, Éditions Michel Lafon ;
  • 10.000 brèves de comptoir, Éditions Michel Lafon (compilation des précédentes) ;
  • Brèves de comptoir 1994, Éditions Michel Lafon ;
  • Brèves de comptoir 1995, Éditions Michel Lafon ;
  • Brèves de comptoir 1996, Éditions Michel Lafon ;
  • Chiens de comptoir (1996) avec des gouaches de Blandine Jeanroy, Éditions Michel Lafon ;
  • Brèves de comptoir 1997, Éditions Michel Lafon ;
  • Brèves de comptoir 1998, Éditions Michel Lafon ;
  • Brèves de comptoir 1999, Éditions Michel Lafon ;
  • Brèves de comptoir 2000, Éditions Michel Lafon ;
  • L'intégrale des brèves de comptoir 1998-2000 (2001), J'ai lu ;
  • Brèves de comptoir, l'anniversaire ! (2007), Éditions Robert Laffont ;
  • Nouvelles brèves de comptoir (2008), Éditions Robert Laffont ;
  • Les 4 saisons des brèves de comptoir : Le printemps (2009), Éditions Robert Laffont ;
  • Les 4 saisons des brèves de comptoir : L'été (2009), Éditions Robert Laffont ;
  • Les 4 saisons des brèves de comptoir : L'automne (2009), Éditions Robert Laffont ;
  • Le grand café des brèves de comptoir (2013), Éditions Robert Laffont.

Adaptation au cinéma[modifier | modifier le code]

Postérité[modifier | modifier le code]

À cause du succès important des Brèves de comptoir dès la parution du premier opus, cette expression, et même le mot « brèves » ont fait florès (expression entrée dans le dictionnaire Le Petit Robert). De nombreux ouvrages reposant sur le même procédé ont ainsi été édités, sans remporter toutefois le même succès :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Interview de Jean-Marie Gourio au magazine Lire en juin 1998
  2. Extrait video de la pièce de théâtre Brèves de comptoir
  3. Site de Brèves de couloir

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]