Brèche (roche)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brèche.
Photographie de brèche, prise dans la Serra da Arrábida (Péninsule de Setúbal).

Les brèches sont, avec les poudingues et les tillites une des trois sortes de roches qui forment la famille des conglomérats. Les conglomérats sont des roches détritiques, c'est-à-dire issues de la dégradation mécanique d'autres roches, généralement sédimentaires, parfois volcaniques, constituées de fragments unis par un ciment naturel. Tandis que les poudingues agglomèrent des éléments arrondis (galets) qui traduisent un transport long avant sédimentation, les brèches contiennent des éléments anguleux (temps de transport court). Les tillites sont des conglomérats où coexistent les éléments arrondis et les morceaux anguleux.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Attesté en (1611), ce terme provient du Ligure bresche qui vient du terme minéralogique italien breccia, (« pierre cassée ») qui date de (1469). Plus anciennement on retrouve la racine indo-européenne *bhrg (« briser »), par exemple en allemand, brechen (« rompre »).

Définition[modifier | modifier le code]

Une brèche est une roche composée d'au moins 50 % d'éléments anguleux (dont la taille est supérieure à 2 mm) pris dans un ciment naturel. La lithologie des éléments permet de distinguer une brèche monogénique composée d'éléments de même nature et une brèche polygénique composée d'éléments de natures différentes.

Il existe plusieurs types de brèches :

  • Une brèche sédimentaire est une roche détritique du groupe des conglomérats (classe des rudites sensu Grabau 1904), formée par l'accumulation d'éléments anguleux ayant subi un faible transport. On peut diviser les brèches sédimentaires en trois groupes en fonction de la nature des éléments et du ciment :
  1. brèche de pente
  2. brèche intraformationnelle
  3. brèche éluviale
  • Une brèche tectonique est issue de la fragmentation de fragments de roche créés dans un contexte tectonique. Il existe plusieurs sortes de brèches tectoniques, suivant que la nature de la matrice et du ciment. On distingue ainsi les brèches en milieu cassant, composées de fragments de taille variable, pouvant aller jusqu'à la farine de roche, les brèches co-sismiques, contemporaines des tremblements de terre, et marquées par la fusion des petites particules, et les brèches hydrothermales, cimentées par des dépôts formés par des fluides hydrothermaux (eau, CO2…)
  • Une brèche volcanique est composée de fragments de roches magmatiques volcaniques et d'un ciment de cendres et de lapillis. Ces brèches peuvent se former lors du volcanisme ou avec une reprise sédimentaire

Notes et références[modifier | modifier le code]

Jébrak, M. Hydrothermal breccias in vein-type ore deposits: A review of mechanisms, morphology and size distribution. Ore Geology Reviews. 1997; 12: 111-134.

Laznicka, P. Breccias and coarse fragmentites, petrology, enviro­nments, associations, ores. Amsterdam: Elsevier; 1988. (Developments in Economic Geology.


Article connexe[modifier | modifier le code]