Boysenberry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Rubus ursinus × Rubus idaeus

Description de cette image, également commentée ci-après

Photographie du fruit de la mûre de Boysen

Classification
Règne Plantae
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Ordre Rosales
Famille Rosaceae
Genre Rubus

Parent A de l'hybridation
Rubus ursinus
×
Parent B de l'hybridation
Rubus idaeus

La boysenberry ou mûre de Boysen (Rubus ursinus × Rubus idaeus) est une ronce issue du croisement entre une framboise européenne (Rubus idaeus), une mûre commune (Rubus fruticosus) et une mûre de Logan (Rubus ×loganobaccus)[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Dans les années 1920, George M. Darrow de l' USDA (Département de l'Agriculture des États-Unis) commença des recherches sur des baies rouge-violette qui avaient été cultivées dans le nord de la Californie, dans la ferme de Rudolph Boysen[2]. Darrow demanda de l'aide à Walter Knott, un agriculteur du sud de la Californie qui était connu comme un expert en baies. Knott n'avait jamais entendu parler de cette nouvelle baie, mais il accepta d'aider Darrow dans sa recherche.

Darrow et Knott découvrirent que Boysen avait abandonné ses expériences de croisement de variétés depuis plusieurs années et qu'il avait même vendu sa ferme. Sans se laisser décourager par ces nouvelles, Darrow et Knott se rendirent vers l'ancien corps de ferme de Boysen, sur lequel ils trouvèrent plusieurs vignes fragiles au milieu d'un champ étouffé par les mauvaises herbes. Ils transplantèrent les plantes dans la ferme Knott à Buena Park, en Californie, où il les cultiva. Walter Knott devint ainsi le premier à cultiver commercialement la baie[2]. Il commença à vendre les fruits dans le kiosque de sa ferme en 1932 et il remarqua rapidement l'engouement de la clientèle pour ce petit fruit. Lorsqu'on demanda à Walter comment elle s'appelait, il l'a nomma «Boysenberries", du nom de Boysen, l'agriculteur qui avait créé la variété[3]. La famille de Knott continua à commercialiser et à cuisiner cette baie, notamment dans des tartes. En parallèle de la culture agricole, la famille Knott fit prospérer son restaurant et son parc d'attraction qui est devenu Knott's Berry Farm (la ferme aux baies de Knott).

Références[modifier | modifier le code]

  1. John Griffith Vaughan, C. A. Geissler, The New Oxford Book of Food Plants, Oxford University Press,‎ 2009 (ISBN 978-0-19-954946-7, lire en ligne), p. 88
  2. a et b « 2008-09-13 » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-24
  3. « Knott's Berry Farm's History » (consulté le 2008-02-22)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :