Boutique hors taxes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une boutique hors taxe (ou duty free en anglais) est une boutique qui n'applique pas les différentes taxes du pays dans laquelle elle se trouve aux produits qu'elle vend. Ces boutiques sont le plus souvent placées dans les zones internationales des aéroports ou ports maritimes, mais également dans les zones à forte affluence touristique.

Des boutiques hors taxe à l'aéroport Ben-Gourion.
Magasin hors taxe à l'aéroport international de Noi Bai (Vietnam) où sont vendus cognac, cigarettes, vins, etc.

Historique[modifier | modifier le code]

La toute première boutique hors taxe s'est installée dans l'aéroport de Shannon, en Irlande en 1946 et est toujours ouverte aujourd'hui. Permettant aux passagers des vols transatlantiques, qui y faisaient escale, d'acheter des marchandises à faible coût, elle fut un succès immédiat.

Ce concept de boutique a ensuite été repris par deux entrepreneurs américains, Chuck Feeney et Robert Warren Miller, qui créèrent le Duty Free Shoppers Group le 7 novembre 1960. Démarrant ses activités à Hong Kong, pour ensuite s'étendre en Europe et en Amérique, l'entreprise devint rapidement un groupe mondial. Robert Miller vendit ses parts en 1996 pour 954 millions de livres sterling au groupe français LVMH[1].

Aspect juridique[modifier | modifier le code]

La plupart des régimes d'impôts indirects (taxes) ont comme caractéristique qu'ils ne s'appliquent pas aux produits destinés à l'export afin de ne pas les désavantager face aux produits importés. Soit les marchandises sont directement vendues sans la taxe, et sont entreposées jusqu'à leur exportation, soit la taxe peut être remboursée au moment de cette dernière. Au moment de l'arrivée dans le pays, les produits sont taxés selon la règle du pays de destination.

Les produits vendus dans la zone de départ et à bord des appareils exploitent cette possibilité.

Transports intra-UE[modifier | modifier le code]

La vente hors taxe a été supprimée pour les voyages internes à l'Union européenne car l'UE est une union douanière et un voyage interne ne sort pas de la zone. Une deuxième raison est que les boutiques hors taxes étaient une source de revenus pour les aéroports et les ports, mais pas pour les autres moyens de transports internes à l'Union.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]