New York Stock Exchange

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Bourse de New York)
Aller à : navigation, rechercher
Bourse de New York
New York Stock Exchange
Image illustrative de l'article New York Stock Exchange
Fonction Bourse des valeurs
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Ville New York
Coordonnées 40° 42′ 25″ N 74° 00′ 40″ O / 40.706864, -74.011072 ()40° 42′ 25″ N 74° 00′ 40″ O / 40.706864, -74.011072 ()  
Fondation 8 mars 1817
Propriétaire NYSE Euronext
Devises Dollar américain
Capitalisation US$ 13 624 milliards (Oct 2012)[1]
Site web NYSE.com

Géolocalisation sur la carte : New York

(Voir situation sur carte : New York)
Bourse de New York

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Bourse de New York

Le New York Stock Exchange (NYSE), principale plateforme d’échanges de la Bourse de New York, est la plus grande des bourses mondiales. Par métonymie, on l'appelle souvent « Wall Street ». En 2007, c'est l'un des rares grands marchés d'actions à ne pas être entièrement électronique et à garder des cotations à la criée. Le volume d'actions du NYSE a été dépassé par celle du NASDAQ pendant les années 1990, mais le total des capitalisations boursières des compagnies cotées au NYSE est trois fois plus grand que celles cotées au NASDAQ.

Le NYSE appartient au groupe NYSE Euronext, né de la fusion avec Euronext, et précédemment avec Archipelago Holdings, qui avait un fonctionnement entièrement électronique. Le commerce des actions se fait au 11, Wall Street, alors que le siège du NYSE se trouve au 18, Broad Street, près de Wall Street, dans le quartier financier du sud de Manhattan.

Les échanges sur le NYSE se déroulent du lundi au vendredi entre h 30 et 16 h (heure locale), ce qui correspond en heure normale d'Europe centrale à un créneau entre 15 h 30 et 22 h[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire des bourses de valeurs.

Son origine remonte à la signature, par 24 agents de change de New York le 17 mai 1792, d'une convention dite « l’Accord de Buttonwood », c'est-à-dire du platane d'Amérique, du nom de l'arbre (le buttonwood tree en anglais) sous lequel ils avaient l'habitude de se réunir, situé à l'emplacement de l'actuel 68, Wall Street.

À la création, la cotation officielle se limite pour commencer à cinq titres, trois obligations d'État et deux actions de banques[3]. L'activité croît très vite pour atteindre un pic de 380 000 actions en 1817, avant d'être divisée par six en quelques années puis de rebondir à partir de 1830 et la première cotation d'actions de sociétés de chemin de fer. Sur le marché hors-côte, l'immobilier est actif dès la fin du XVIIIe siècle en partie grâce au scandale de Yazoo Land[3].

Le 8 mars 1817, une charte de l'organisation est rédigée renommant la bourse de New York « New York Stock & Exchange Board ». La bourse porte son nom actuel depuis 1863. Anthony Stockholm (en) en fut le premier président. La première place des changes était une salle louée pour 200 $ par mois au 40, Wall Street, en 1817. Ce bâtiment fut détruit lors du grand Incendie de New York de 1835.

En 1830, la Mohawk and Hudson Railroad est la première société de chemin de fer à entrer en Bourse de New York[3].

En 1863, la bourse new-yorkaise prend officiellement le nom de « New York Stock Exchange » (NYSE) et déménage deux ans plus tard au 10-12, Broad Street.

La Bourse de New York en 1882

En 1884, Charles Dow publie une liste de onze actions de référence, principalement des compagnies de chemins de fer, qui sont les premières grandes entreprises nationales[4], qui deviennent en 1896 officiellement l'indice Dow Jones.

Le volume des transactions, augmente entre 1896 et 1901, période qui voit le développement des échanges en pleins trottoirs, sur le "Curb Market", ce qui nécessita la construction d'un bâtiment plus spacieux. On fit alors appel à huit architectes new-yorkais qui présentèrent leurs projets. Celui de George Browne Post proposant un imposant édifice de style néoclassique fut sélectionné. Les travaux commencèrent le 10 mai 1901 par la démolition de l'immeuble adjacent de Broad Street. Le nouveau bâtiment fut inauguré le 22 avril 1903 pour un coût total de 4 millions de dollars. Avec des dimensions de 33 sur 42,5 mètres, éclairée par un puits de lumière culminant à 22 mètres de hauteur sous plafond, la salle des marchés constituait à l'époque le plus grand volume intérieur qui pouvait se trouver à New York. Le bâtiment fut classé au National Historic Landmark et au National Register of Historic Places en 1978.

Le NYSE fut fermé en juillet 1914 au début de la Première Guerre mondiale pour rouvrir quelques mois plus tard, le 28 novembre, dans le cadre de la vente des bons du trésor pour aider à l'effort de guerre.

Scène du krach de 1929

Le krach de 1929 est une crise boursière qui se déroula au New York Stock Exchange entre le 24 octobre et le 29 octobre 1929. Cet événement marqua le début de la Grande Dépression, la plus grande crise économique du XXe siècle. Les jours-clés du krach ont hérité de surnoms distincts : le 24 octobre est appelé jeudi noir, le 28 octobre est le lundi noir, et le 29 octobre est le mardi noir. Le 31 octobre 1938, les dirigeants du NYSE déploient un programme pour améliorer la protection des investisseurs et regagner la confiance des épargnants.

Depuis le 1er octobre 1934, les échanges sont surveillés comme les autres échanges de valeurs sur le territoire national par la Securities and Exchange Commission (SEC) (commission des opérations de bourse), composée alors d'un président et de 33 membres de conseil. Le 18 février 1971, le NYSE devient une société à but non lucratif et le nombre de membres de conseil est réduit à 25.

Le 24 août 1967, Abbie Hoffman, à la tête d'un groupe d'anarchistes, faisait irruption dans la salle des changes du NYSE. Ils jetèrent des faux billets de banque sur les gens qui se trouvaient plus bas. Ceux-ci se ruèrent sur les faux billets. Depuis, on a installé des barrières à cet endroit pour éviter le même genre d'événement.

Le 19 octobre 1987, le Dow Jones a chuté de 22,6 %. C'est la plus forte baisse enregistrée en une journée dans l'histoire des marchés financiers. On appelle ce jour le « deuxième lundi noir ».

Le 27 octobre 1997, à la suite d'une baisse de 554,26 points de l'indice du Dow Jones, les fonctionnaires chargés du commerce font appel pour la première fois au « disjoncteur » pour faire cesser les échanges. Cette décision a été très controversée, ce qui a entraîné un remplacement rapide de cette règle. Maintenant, dès que l'indice chute de 10 %, 20 %, voire 30 %, la bourse ferme alors temporairement. Cette fermeture peut durer une heure et, dans certains cas, les échanges sont clos pour le reste de la journée.

Cérémonie quotidienne d'ouverture de la séance (ici, le 22 novembre 2010)

Le mercredi 26 janvier 2000, sous la direction du réalisateur Michael Moore, le groupe de rock Rage Against the Machine a joué son titre Sleep Now in the Fire devant les portes de la bourse afin de tourner son vidéoclip. Créant un mouvement de foule dans la rue et se produisant sans autorisation, le groupe a contraint les forces de l'ordre à intervenir afin de mettre un terme aux troubles.

Le NYSE est fermé du 11 au 17 septembre 2001 en raison des attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis.

Depuis septembre 2003, son président est un ancien dirigeant de la banque d'investissement Goldman Sachs, John Thain (en), qui a remplacé le controversé Richard Grasso, dont la rémunération avait fait scandale.

Le 21 avril 2005, Le NYSE annonce son intention d'acquérir Archipelago Holdings.

Le 6 décembre 2005, le bureau de la bourse de New York approuve la fusion avec Archipelago, le NYSE perdant son statut de société à but non lucratif et devient une société anonyme. Il en sort alors le 8 mars 2006 une nouvelle société, le NYSE Group.

Le 1er juin 2006, le NYSE Group et Euronext fusionnent pour former NYSE-Euronext.

Marsh Carter est le président de la bourse de New York, succédant à John S. Reed (en). John Thain est le président du NYSE Group et Gerald Putnam et Catherine Kinney en sont les coprésidents.

Capitalisation et indices[modifier | modifier le code]

Le NYSE assure la cotation des actions de 2 764 sociétés, représentant au 31 décembre 2006 une capitalisation boursière de l'ordre de 25 000 milliards de dollars US.

Le principal indice de valeurs du New York Stock Exchange est le NYSE Composite (en), mais on lui associe généralement les grands indices nationaux américains :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. World-exchanges.org
  2. (en) Time Zone Map - timeanddate.com
  3. a, b et c (en) History: Timeline - Site officiel
  4. (en) Dow Jones Industrial Average: Overview - Dow Jones Indexes

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]