Bourjois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un magasin Bourjois à Hong Kong

Bourjois est une marque d'origine française de maquillage basée à Paris, créée en 1862 par Joseph-Albert Ponsin sous la description de « La fabrique de fards pour théâtre et pour la ville ». De nos jours, la marque est une filiale de Chanel SA, et commercialise parfums, maquillage, cosmétiques.

Historique[modifier | modifier le code]

Réclame de 1923 (L'Illustration)

En 1862, le comédien Joseph-Albert Ponsin brevète une pommade pour blanchir la peau des artistes des théâtres des grands boulevards et lance ses fards pour le théâtre et pour la ville[1]. L'année suivante il met au point la technologie du fard cuit, une recette exclusive jalousement gardée par l'entreprise de nos jours. Alors qu'à l'époque tous les fards sont gras, celui ci est un fard sec. Les fards, intitulés Rouge Fin de Théâtre présentés dans des boîtes rondes colorées, deviendront l'emblème de la marque dès 1868.

Piètre gestionnaire, le comédien transmet sa petite entreprise à Alexandre-Napoléon Bourjois[2] (1847-1893). Celui ci ouvre une boutique boulevard Saint-Martin et lance en 1879, La poudre de riz de Java pour « éclaircir le teint et velouter la peau » ; cette poudre va rencontrer un succès mondial : deux millions de boites seront vendues par an[2].

En 1890, Alexandre-Napoléon Bourjois s'associe à Émile Orosdi (5 mai 1869 Paris-vers 1918), d'origine austro-hongroise qui apporte l'argent nécessaire pour développer l'affaire et en prendra le contrôle après sa mort. Les poudres à rosir les joues apparaissent. La première poudre compacte Manon Lescaut (du nom du personnage de l'abbé Prévost) ouvre une nouvelle page du maquillage moderne dont la croissance et la diffusion est portée par l'ouverture des grands magasins parisiens[3]. Une usine à vapeur est construite à Pantin en 1891, à côté des abattoirs de la Villette qui fournissent les graisses et suifs pour la fabrication des produits de beauté et le siège est installé rue d'Hauteville. En 1897, l'entreprise compte déjà 700 références[2].

En 1898 Ernest Wertheimer prend 50 % de la société. Dans les années 1910 la société Bourjois Inc est créée aux États-Unis. Le Fard Pastel, blush sec de la marque dans ses petites boites rondes, est commercialisé en 1912 ; il prendra plus tard différentes appellations en fonction de ses couleurs : Cendre de rose, Rouge mexicain, Rosette brune, Rose de ville, … Le succès de ce produit est immense : durant des décennies, la marque fera mention, au bas de ses réclames, de la mention « Bourjois - créateur des Fards Pastels »[2].


  • Les fils d'Ernest, Paul et Pierre Wertheimer développeront la société et lui donneront son rayonnement international, ouvrant des filiales partout dans le monde.
  • Jacques Helleu petit-fils de Paul Helleu dirigera la création du groupe dans les années cinquante.
  • En 1950, Bourjois parraine Les Chansons d'automne, émission de radio animée par Charles Trenet qui invente le slogan « Bourjois avec un J comme joie[2] ».
  • Dans les années 1980, les Fards Pastels évoluent et deviennent les Fards pastels Joues et Fards pastels Paupières. Le mascara Coup de Théâtre développé dans les années 1990 est le premier mascara en deux étapes. En 1996, le Pastel Joues change totalement de packaging, il intègre désormais un pinceau et un miroir[2].
  • En 2009, Bourjois choisit une nouvelle identité graphique de sa gamme Grains de Beauté, pour se focaliser sur la signature institutionnelle Bourjois.

Parfums[modifier | modifier le code]

  • 1923 : Mon parfum
  • 1929 : Lancement de Soir de Paris, par Ernest Beaux, qui devient un parfum célèbre avec son flacon bleu.
  • 1936 : Kobako

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La saga des marques : l'histoire de Bourjois » par Émilie Rabottin, sur Plurielles.fr, le 25 avril 2009
  2. a, b, c, d, e et f Jean Watin-Augouard (préf. Maurice Lévy), Marques de toujours, Éditions Larousse/VUEF,‎ octobre 2004 (ISBN 2-7441-7580-3), « Bourjois »
  3. « Saga Bourjois, 150 ans d'expertise du maquillage » Revue des marques : numéro 70 - Avril 2010

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]