Boulevards de Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Boulevards de Paris

Titre original Bedevilled
Réalisation Mitchell Leisen
Scénario Jo Eisinger
Acteurs principaux
Sociétés de production Metro-Goldwyn-Mayer
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame
Sortie 1955
Durée 85 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Boulevards de Paris (Bedevilled) est un film américain réalisé par Mitchell Leisen et sorti en 1955.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Revenu de la guerre de Corée, Gregory Fitzgerald, malgré son caractère impulsif, se destine à la prêtrise. Il s'envole pour Paris avec un de ses condisciples, Tony Lugacetti, d'origine italienne, pour y retrouver le Père Du Rocher qui doit prendre leur enseignement religieux en main. À bord de l'avion, ils font la connaissance de Francesca, une dessinatrice de mode. À l'arrivée, elle leur propose de les conduire vers la demeure du prêtre, mais les deux jeunes gens décident de passer deux jours à l'hôtel pour se reposer. Le soir même, alors que Tony se remet de ses émotions du voyage, Gregory s'aventure dans les rues de Paris. En prenant un taxi, il voit s'engouffrer au même moment une femme qui lui demande de l'arrêter à une adresse qui est justement sur son chemin. Durant le trajet, elle lui dit se nommer Monica Johnson et avoir été témoin d'un meurtre. Elle lui apprend également que des hommes, à la solde d'un certain Trevelle, l'ont prise en chasse...

Thèmes et contexte[modifier | modifier le code]

Les thèmes culpabilité et repentance de Monica (Anne Baxter, qui parle aussi bien l'anglais que le français), compassion de Gregory (Steve Forrest), accompagnent cette course-poursuite dramatique dans un Paris filmé en plans larges (« le grand CinemaScope » de l'époque, format 2.55:1) et inhabituel, sombre, sépulcral et religieux : les deux protagonistes, guettés par différentes et prochaines incarcérations (la prison ou la tombe pour elle, la prêtrise pour lui) courent de nécropole (tombeau de Napoléon aux Invalides) en églises, avec des haltes prémonitoires en cellule monastique. Mais c'est dans la rue que Monica va chercher la mort et expire apaisée entre les bras de Gregory qui lui préfère Dieu. La production américaine a engagé des acteurs français maîtrisant l'anglais, parmi lesquels Victor Francen[1] en prêtre sentencieux, Maurice Teynac en menaçante gouape, ainsi que Raymond Bussières en concierge parigot typique.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Gabin, puis Claude Dauphin ont été pressentis pour le rôle. Source : TCM db États-Unis.
  2. Il a remplacé Mitchell Leisen, tombé malade durant le tournage. Source : TCM db États-Unis.

Lien externe[modifier | modifier le code]