Bouilloire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une bouilloire traditionnelle.

La bouilloire est un ustensile de cuisine utilisé pour porter un liquide à ébullition. Elle est généralement utilisée pour la préparation du thé. Il existe deux principaux types de bouilloires : les bouilloires en métal que l'on chauffe de façon externe et les bouilloires électriques, disposant d'un chauffage intégré.

Bouilloires « traditionnelles »[modifier | modifier le code]

Les bouilloires traditionnelles sont des récipients métalliques, généralement pourvus d'une poignée en plastique. Elles sont destinées à être posées sur une gazinière ou sur une plaque électrique afin de réchauffer le liquide contenu. Elles sont munies d'un bec verseur afin de verser le liquide ainsi réchauffé.

La bouilloire est généralement remplie par une ouverture présente sur le haut du récipient, ouverture que l'on bouche à l'aide d'un couvercle spécialement adapté lors de la phase de chauffe. Certaines bouilloires se remplissent cependant par l'intermédiaire de leur bec verseur.

Bouilloire à sifflet[modifier | modifier le code]

Certaines bouilloires sont munies d'un bouchon-sifflet, généralement disposé au niveau du bec verseur, qui produit un son aigu en fonction de la vapeur produite, indiquant ainsi l'ébullition. Lorsque l'eau ne bout pas, la chaleur transmise à l'eau liquide est principalement utilisée pour en élever la température, et très peu pour la transformer en vapeur. la vapeur passant dans le sifflet n'atteint pas le débit suffisant pour produire de son important. Lorsque l'eau bout, sa température reste fixe, (à 100 °C à la pression atmosphérique nominale), et la chaleur transférée à l'eau liquide est entièrement utilisée pour la transformer en vapeur : le débit de vapeur est alors soudainement suffisant pour rendre le sifflet audible.

Bouilloires électriques[modifier | modifier le code]

Une bouilloire électrique sans fil.

Les bouilloires électriques peuvent revêtir une forme et une matière similaires à celles des bouilloires traditionnelles ou être constituées de plastique. Elles sont généralement munies d'un dispositif d'arrêt automatique lorsque le point d'ébullition est atteint, ce qui permet de ne pas endommager le système électrique de l'appareil. Certains modèles plus anciens sont cependant munis d'un bouchon-sifflet similaire à ceux des modèles traditionnels.

Les modèles les plus répandus sont les bouilloires sans fil : les bouilloires sont disposées sur un socle, relié à une prise électrique, pendant la phase de chauffe. Le récipient peut ensuite se détacher du socle et être utilisé comme un récipient ordinaire.

Le fonctionnement de la bouilloire électrique repose sur l'effet Joule. Les bouilloires sont munies d'une résistance chauffante, généralement immergée, qui se présente sous la forme d'un tube en anneau. Le courant, lorsqu'il passe dans la résistance, provoque une augmentation de l'énergie thermique de l'anneau : l'eau se trouve réchauffée par transfert thermique.

Certains modèles récents disposent d'une résistance située sous une plaque en acier inoxydable, ce qui permet d'éviter l'accumulation du tartre sur la résistance, mais ne permet pas de réchauffer de petites quantités de liquide.

Le dispositif d'arrêt automatique, quant à lui, est un disjoncteur thermique. L'utilisateur déforme le bilame en pressant le bouton de démarrage : le circuit est alors fermé et la phase de chauffe commence. Dès le début de l'ébullition, la température de la vapeur atteignant le bilame provoque le retour de celui-ci à sa forme initiale. Le circuit de chauffe est alors de nouveau ouvert et la bouilloire arrêtée.

Usage[modifier | modifier le code]

Au Québec, le terme désigne parfois une chaudière à vapeur. Les bouilloires y sont parfois désignées par les mots « bombe » ou « canard ». Historiquement, la bouilloire est aussi appelée « bouillotte », bien qu'aujourd'hui ce terme soit principalement utilisé pour les réservoirs d'eau chaude servant à se réchauffer.

Le terme « bouilloire » est dérivé du verbe « bouillir », issu du verbe latin bullire.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :