Boucle de détection de sous-marins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une boucle de détection de sous-marins est un système de détection de passage de sous-marins ennemis grâce à un câble immergé disposé en boucle posé au fond de la mer. Développé par la Royal Navy durant la Première Guerre mondiale, ils ont été largement utilisés par les Alliés pendant la Seconde Guerre mondiale pour protéger les ports contre les attaques de sous-marins[1].

Description[modifier | modifier le code]

Le principe de fonctionnement est la production d'un courant dans le câble par suite de l'induction provoquée par le passage du sous-marin qui est magnétique de par sa construction. La technologie a d'abord été développée et testée à au centre de recherches de l'Amirauté britannique à Harwich sur la côte du Devon, en Angleterre et la première utilisation opérationnelle a été faite pour protéger la Grand Fleet à Scapa Flow en Écosse. Le sous-marin allemand UB-116 fut détecté par des hydrophones à 21 h 21 le 28 octobre 1918 en train de tenter d'entrer dans le chenal via Hoxa Sound. Deux heures plus tard (à 23 h 32) une boucle de détection placée dans un champ de mines contrôlé à distance, donna l'alerte par suite du courant induit par le sous-marin lors de son passage sur les câbles. Les mines furent déclenchée par télécommande, provoquant le naufrage du sous-marin[2]. Ce fut le dernier sous-marin détruit à l'ennemi avant l'Armistice[3]. Après la guerre, les boucles de détection ont été améliorées par les services de recherche de l'Amirauté, sur les bases navales de Vernon et d'Osprey. Pendant la seconde guerre mondiale, ce système a été utilisé par les alliés pour la défense des ports du Royaume-Uni, de ses dominions et protectorats, ainsi que par l'US Navy.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « What are Indicator Loops and how do they work? » (consulté le 10 06 2008)
  2. Philip Lecane, Torpedoed! The R.M.S. Leinster Disaster, Periscope Publishing Ltd,‎ 2005, 92 p. (ISBN 1904381294)
  3. UB.116 (lire en ligne)