Bouchard d'Avesnes (1170-1244)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bouchard d'Avesnes et Davesne.
armoiries des seigneurs d'Avesnes : bandé d'or et de gueules de six pièces.

Bouchard d'Avesnes[1], né vers 1170[2],[3] et mort en 1244, fut seigneur d’Étrœungt et bailli de Hainaut, mais aussi sous-diacre à l'église de Laon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bouchard est le fils de Jacques, seigneur d'Avesnes, de Leuze et de Condé et d'Adèle, dame de Guise. Il est le frère de Gautier II d'Avesnes[4], futur comte de Blois et de Chartres du fait de son épouse Marguerite, fille de Thibaut V de Blois.

Noble hennuyer, il commence sa carrière comme chantre et sous-diacre à l'église de Laon et est nommé bailli du comté de Hainaut en 1212. À ce titre, il a la tutelle de Marguerite (1202 † 1280), sœur de Jeanne, comtesse de Flandre et de Hainaut, laquelle avait envoyé Marguerite pour la soustraire aux ambitions des partisans du roi de France. Rapidement et avec l'arrangement du roi Philippe Auguste ils s'épousent, mais Marguerite n'a que dix ans, et les comtes de Flandre Jeanne et son mari Ferrand n'ont pas donné leur consentement.

Bouchard s'enhardit et envahit les domaines de son frère Gautier, à qui il reproche d'avoir recueilli la majorité de l'héritage paternel. Il envahit ensuite le comté de Flandre, de sorte que Ferrant et Jeanne acceptent le mariage de leur sœur et la dotent. Il combat sous la bannière flamande à Bouvines en juillet 1214.

À la suite de cette victoire du roi de France, le pape Innocent III, probablement sur le conseil du roi de France, déclare le mariage de Bouchard et de Marguerite illégal en 1215[5] et somme les époux de se séparer. Devant leur insoumission, il les excommunie le 19 janvier 1216. Bouchard et Marguerite, qui ont déjà un fils, Baudouin († 1219), se réfugient dans le comté de Luxembourg où leur naissent deux autres fils :

En 1219, au cours d'un combat, Bouchard est capturé par les hommes de sa belle-sœur qui l'emprisonne à Gand pendant deux ans. Pour obtenir sa libération, Marguerite accepte la dissolution de son mariage. Bouchard part alors en Italie où il combat pour le Saint-Siège. Revenu en Flandre, selon certains, il aurait été décapité à Rupelmonde par ordre de la comtesse Jeanne[6]. Selon d'autres, il vécut jusqu'en 1244.

Marguerite s'étant remariée en 1223 avec Guillaume II de Dampierre, et pour régler les différends entre les enfants des deux lits, le roi de France, Louis IX, donne le comté de Flandre aux Dampierre et le comté de Hainaut aux Avesnes.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Alphonse Wauters,  « Jean d'Avesnes », Académie royale de Belgique, Biographie nationale, vol. 10, Bruxelles,‎ 1889 [détail des éditions], p. 280-292
  • Suzanne Martinet, Montloon, reflet fidèle de la montagne de Laon et des environs de 1100 à 1300, juin 1972.

Notes et références[modifier | modifier le code]