Boucaid

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Boucaid
La mairie de Boucaïd
La mairie de Boucaïd
Noms
Nom algérien بوقايد
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Tissemsilt
Daïra Lazharia
Président de l'APC zardi
Code ONS 3821
Démographie
Population 8 843 hab. (2008[1])
Géographie
Coordonnées 35° 53′ 25″ N 1° 37′ 11″ E / 35.89026, 1.6197835° 53′ 25″ Nord 1° 37′ 11″ Est / 35.89026, 1.61978  
Localisation
Localisation de Boucaid
Localisation de Boucaid

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Boucaid

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Boucaid
Liens
Site de la commune www.zardi.fr

Boucaid est une commune de la wilaya de Tissemsilt en Algérie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le chef lieu de la commune de Boucaid se distingue par son implantation à près de 1 200 mètres d'altitude au pied de l'Ouarsenis, ce qui en fait l'une des communes les plus élevées d'Algerie. Boucaid se situe à 250 km à l'ouest d'Alger et à 64 km au nord du chef lieu de la wilaya Tissemsilt. En 2008 par recensement elle comptait 8 500 habitants appelés caidois. Boucaid a été pendant lontemps le premier employeur de la region grâce à ses ressources minières : zinc nickel barytes calcaire, argile. Boucaid est aussi riche de par sa diversité forestière où elle abrite pin d’Alep, genévrier, cyprès, platane, eucalyptus, chêne vert chêne liège, chêne zen mais surtout des cèdres géants parfois centenaires. La principale forêt de Boucaid appelée Ain ANTAR est classée parc regional et constitue le principal site touristique de la région. 

MASSIF DE L OUARSENIS - L'Ouarsenis -Mot berbere de la langue Zenete signifiant rien de plus haut - est un important massif montagneux qui se dresse au Sud de la . vallée du Chélif et à environ 90 kilomètres de la Méditerranée. Ce massif ne saurait avoir la prétention d'être de la grande montagne et, pourtant, il est majestueux. Lorsqu'on le voit de Miliana, ou bien de la voie ferrée entre Chlef et Ain Defla, il produit une impression grandiose. Il est constitué par trois sommets d'inégale hauteur ; le plus élevé,, le Kef-Sidi-Amar, est à 1.985 mètres d'altitude, il se termine en forme de dôme et porte à sa partie supé­rieure un marabout dédié à Sidi Amar. Les autres sommets sont moins élevés, le Sra-Sidi-Abd-el­Kader, a une altitude moyenne de 1.700 mètres. Sur le point culminant, qui se trouve à I.750 mètres, est bâti un marabout dédié à Sidi Abd el Kader. Ce sommet est constitué par une longue arête dentelée, qui s'allonge vers l'Est, sur une longueur d'environ 8 kilomètres. Cette arête est découpée par une multitude de brèches, plus ou moins profondes, qui en rendent le parcours sinon tout à fait impossible, du moins extrêmement pénible et fort dangereux. Pour s'y aventurer, il faut être un alpiniste très entraîné, habitué aux ascensions dans les rochers et être pourvu de tout l'attirail nécessaire. Le troisième sommet, le Ras Belkheiret, ne dépasse guère I 550 mètres d'altitude. Il se compose d'une longue arête rocheuse, qui se trouve située au Sud du Kef Sidi Amar et se dirige vers l'Est. La commune de Boucaid se trouve au pied de cette ce splendide massif

Histoire[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

La ville dispose de richesses minières (plomb, zinc et baryte) exploitées depuis la période coloniale. La mine demeure l'un des gisements les plus importants pour la production du baryte destiné essentiellement aux chantiers pétroliers comme alourdissant de la boue de forage[réf. nécessaire].

La ville de Boucaid possède des attractions touristiques à l'image du parc de Ain Antar qui contient des forêts et quelques lieux de loisirs.

Notes et références[modifier | modifier le code]