Bouati Mahmoud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bouati Mahmoud
Noms
Nom algérien بوعاطي محمود
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Guelma
Code ONS 2403
Démographie
Population 9 658 hab. (2008[1])
Densité 110 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 35′ 32″ N 7° 19′ 41″ E / 36.5922557, 7.328095436° 35′ 32″ Nord 7° 19′ 41″ Est / 36.5922557, 7.3280954  
Superficie 88 km2
Localisation
Localisation de Bouati Mahmoud
Localisation de Bouati Mahmoud

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Bouati Mahmoud

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Bouati Mahmoud

Bouati Mahmoud est une commune de la wilaya de Guelma en Algérie.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Bouati Mahmoud s'étend sur une superficie de 88 km² au nord-ouest de Guelma. Ses limites sont : au nord la commune de Nechmaya, au sud la commune de Roknia, à l'est les communes d'Héliopolis et El Fedjoudj, à l'ouest la commune de Bekkouche Lakhdar. Elle se trouve sur la route nationale n° 80 reliant la wilaya de Skikda à la wilaya de Guelma et voire Souk Ahras.

Elle se situe proche des zones stratégiques telles que le port et l'aéroport d'Annaba distant de 52 km, et le port de Skikda situé à 63 km.

D'autres sites touristiques sont proches de la commune tels que : les stations thermales de Hammam Ouled Ali à une distance de 8 km et les stations thermales de Hammam Dbegh (ex-Meskoutine) à une distance de 40 km. Elles sont dotés de complexes touristiques présentant des services différents sur le plan de loisirs ou de santé.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village, dénommé aujourd'hui Bouati Mahmoud, s'appelait autrefois Henchir Said, appellation caractérisée par la présence du sieur Said au milieu des plantes et broussailles connus sous le nom d'El-Henchir[précision nécessaire].

À l'ère coloniale française, on lui attribua une nouvelle dénomination en honneur au général français Gallieni car la présence des troupes et des colons français dans la région s'est marquée en 1863 par la construction encore présente aujourd'hui, dans la rue Megnai Mabrouk, d'un bureau de poste.

Après l'indépendance de l'Algérie en 1962 la collectivité a gardé son statut de commune et dépend de la daïra de Guelma qui dépendent toutes les deux de la wilaya ou préfecture d'Annaba (ex-Bône).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Wilaya de Guelma : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.