Bouarfa (Maroc)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bouarfa.
Bouarfa
بوعرفة (ar)
Administration
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Région Oriental
Province Figuig
Démographie
Population 25 947 hab. (2004)
Géographie
Coordonnées 32° 31′ 51″ N 1° 57′ 47″ O / 32.530967, -1.9631232° 31′ 51″ Nord 1° 57′ 47″ Ouest / 32.530967, -1.96312  
Altitude 1 174 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Maroc

Voir la carte administrative du Maroc
City locator 14.svg
Bouarfa

Géolocalisation sur la carte : Maroc

Voir la carte topographique du Maroc
City locator 14.svg
Bouarfa
Liens
Site web http://www.bouarfacity.com/

Bouarfa (en arabe : بوعرفة) est une commune et ville — municipalité — du Maroc, chef-lieu de la province de Figuig[1], dans la région administrative de l'Oriental.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Bouafa est la « capitale » des Banou Guils qui s'étaient installés au Maroc au Moyen Âge[2]. Sa population est arabophone, avec quelques éléments berbères.

Période moderne[modifier | modifier le code]

Le village d'origine s'est agrandi suite à la découverte du manganèse à Aïn Beïda qui était riche en minerai de pyrolusite. Les Français exploitent la mine en 1913. Un camp d'internement pour dissidents notamment les républicains Espagnols et pour les Juifs y fut créé[3],[4]. En 1942, il contenait 800 personnes forcées à travailler dans des conditions cruelles[3].

Dès l'intervention américaine de 1942 (opération Torch) soutenue par les nationalistes marocains et le Roi du Maroc, et qui mit fin au fascisme au Maroc, ce camp fut utilisé pour les prisonniers allemands arrêtés lors de cette opération[réf. nécessaire].

Démographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Cercles provinciaux », sur Municipalité de Figuig,‎ août 2013 (consulté le 29 janvier 2015)
  2. (en) Ghazi-Walid Falah, Caroline Rose Nagel, Geographies of Muslim Women: Gender, Religion, and Space, Guilford Press, 2005, p. 99
  3. a et b Karim Boukhari et Hassan Hamdani, « Histoire. Des camps de concentration au Maroc », TelQuel, Casablanca, no 274,‎ du 19 au 25 mai 2007 (lire en ligne)
  4. Evelyn Mesquida, La Nueve, 24 août 1944. Ces républicains espagnols qui ont libéré Paris, Paris, Le Cherche-Midi, 2011, collection « Documents ». ISBN 978-2-7491-2046-1, p. 47

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alfred Manriqué, Fernand Manriqué, Ernest-Georges Hallé, Il était une fois Bou-Arfa, Béziers, F. Manriqué (ISBN 9782746605480)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.