Botté de dégagement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Botté de dégagement de Damon Duval des Alouettes de Montréal le 27 octobre 2007 à Calgary.

Le botté de dégagement ou le punt, est une façon de faire avancer le ballon au football canadien et au football américain.

Lorsqu'une équipe constate qu'elle ne pourra probablement pas accomplir son contrat d'avancer de dix verges (yards) dans le nombre d'essais autorisés (trois au football canadien et quatre au football américain), trois choix de jeux s'offrent à elle : tenter l'essai, tenter le botté de placement (field goal) ou effectuer un botté de dégagement.

Tenter l'essai[modifier | modifier le code]

L'équipe peux utiliser le dernier essai pour tenter de faire avancer le ballon par un jeu au sol, ou une passe vers l'avant et tenter de remplir son contrat d'avancer de 10 verges. Si le contrat est réalisé, l'équipe amorce un nouveau contrat, premier essai (firstdown). Si le contrat n'est pas réalisé, l'équipe adverse reprend le ballon là où le jeu s'est arrêté. Ce choix est utilisé généralement dans des cas bien précis (par exemple, l'équipe tire de l'arrière et peu de temps au chronomètre) car risqué, puisque l'équipe adverse peu reprendre le ballon très près de la zone de but de l'équipe qui tente l'essai.

Le placement[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Botté de placement.

Si l'équipe qui possède le ballon est près de la zone des buts adverse, elle peut tenter un botté de placement bon pour trois points. Un botteur de précision professionnel réussit généralement les bottés de moins de 40 verges.

Le botté de dégagement[modifier | modifier le code]

Si la distance est trop grande pour tenter le placement, elle peut utiliser le dernier essai pour faire avancer le ballon en le bottant afin de le redonner à l'équipe adverse le plus loin possible. C'est le botté de dégagement.

Le botté de dégagement est réalisé par une unité spéciale, le botteur est situé 15 à 17 verges derrière la ligne de mêlée et reçoit le ballon du joueur de centre. Il le botte le plus haut et le plus loin possible. Le joueur de l'équipe adverse qui attrape le ballon cherche à le ramener vers la zone de but de l'équipe qui a botté.

Au football canadien, les joueurs de l'équipe qui botte ne peuvent s'approcher à moins de 5 verges du receveur du botté avant qu'il ne touche au ballon. Le botteur et tous les joueurs qui étaient derrière lui avant qu'il effectue le botté peuvent récupérer le ballon même si aucun joueur de l'équipe adverse n'y ont touché. Si le ballon botté touche ou traverse la ligne de fond ou la ligne de côté dans la zone des buts, l'équipe qui a effectué le botté marque un point (simple)[1]. Si le receveur de botté attrape le ballon dans sa zone de but, il peut faire progresser le ballon ou concéder le (simple). Lorsqu'un (simple) est marqué. L’équipe contre laquelle le simple a été marqué remet le ballon en jeu, premier essai, n’importe où entre les traits de remise en jeu de sa ligne de 35 verges[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Livre officiel des règlement de la ligue canadienne de football 2008, Ligue canadienne de football (LCF), page 31
  2. Livre officiel des règlement de la ligue canadienne de football 2008, Ligue canadienne de football (LCF), page 32