Botrychium matricariifolium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Botryche à feuilles de Matricaire (Botrychium matricariifolium) est une petite fougère vivace de la famille des Ophioglossaceae et du genre Botrychium. Principalement montagnarde, cette espèce rare et protégée affectionne essentiellement les pelouses rases sur terrain siliceux et est présente dans les régions tempérées et froides de l'hémisphère nord.

« Botrychium » vient du grec « botrus », grappe (allusion à l'aspect des fructifications). « Matricariifolium », quant à lui, vient de la ressemblance du limbe avec celui des plantes du genre Matricaria.

Description[modifier | modifier le code]

Botrychium matricariifolium

Plante vivace de 8 à 20 cm de hauteur, Botrychium matricariifolium porte sur le même pétiole une partie végétative et une partie fertile à l'instar de ses congénères, les Botryches. Le limbe stérile est courtement pétiolé, plus long que large et présente une ébauche de nervure centrale. Il est une fois divisé, ses divisions étant étroites mais bien séparées et ses divisions ultimes étant petites, arrondies ou crénelées mais jamais aigües. La partie fructifère, quant à elle, est une grappe ramifiée dépassant à maturité le limbe stérile. Une fois la libération des spores effectuée, la partie aérienne disparait, ses apparitions étant irrégulières. Il est possible de confondre cette espèce avec Botrychium lanceolatum, chez qui le limbe stérile est sessile[1].

Écologie[modifier | modifier le code]

Plante dont sa zone de prédilection se situe au centre nord du Continent européen, Botrychium matricariifolium est dessiminée de la Scandinavie jusqu'aux Alpes et aux Carpates et vers l'Est jusqu'en Russie. Elle est également présente en Amérique du Nord, dans le Nord-Est des États-Unis et le Sud-Est du Canada. En France, cette espèce est extrêmement localisée car en limite de son aire européenne. Elle est principalement présente dans le nord de la Lorraine et de l'Alsace. De rares stations existent dans les Pyrénées, le Massif central, la Corse et les Alpes. Contrairement à Botrychium lunaria, cette espèce est beaucoup plus rare et est présente sur une plus large gamme altitudinale, de 300m à 1600m. Néanmoins, à mesure que l'on se rapproche du nord de l'Europe, les populations de plaine augmentent jusqu'à atteindre le niveau de la mer[1].

Ce taxon se développe essentiellement à découvert dans les pelouses rases naturelles ou d'origine humaine essentiellement sur terrain acide siliceux. Concrètement, elle affectionne les vides de prairies de fauches ou de pâtures ainsi que les bordures de landes à genêts. Il est également envisageable de la rencontrer sur des éboulis fixés, des moraines voire des arrières dunes fixées. Enfin, à l'instar de Botrychium lunaria, à mesure que l'on se rapproche du nord de l'Europe, les populations tolèrent un certain ombrage. De ce fait, elle se développe également dans les sous bois de feuillus mixtes telles que les Hêtraies-Frênaies ou de pessières[1].

Protection[modifier | modifier le code]

Ce taxon est protégé au niveau international par la Convention de Berne en Annexe I[2]. En France, il est également protégé au niveau national en Article 1[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Les fougères et plantes alliées de France et d'Europe occidentale, Michel Boudrie, Rémy Prelli, 01/2002, Ed. Belin
  2. Inventaire national du patrimoine naturel : Botrychium matricariifolium (A.Braun ex Döll) W.D.J.Koch
  3. Arrêté du 20 janvier 1982 modifié Relatif à la liste des espèces végétales protégées sur l'ensemble du territoire national français

Référence taxonomique[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :