Botrychium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le genre Botryche (Botrychium) regroupe plusieurs espèces de fougères de la famille Ophioglossaceae. Une cinquantaine d'espèces est présente dans le monde, pratiquement toutes terricoles. Les Botryches sont des plantes remarquables par leur discrétion, leur rareté, le petit nombre des individus, leur longévité, et leur grande variabilité.

Le terme Botrychium vient du grec botrus [grappe] qui fait allusion à la forme des fructifications[1].

Description[modifier | modifier le code]

Ce sont des plantes à rhizome court, dressé, portant le bourgeon de l'année suivante et de une à trois frondes. Ce rhizome est envahi par un champignon symbiote. Chaque année, il donne naissance à un pétiole partiellement ou complètement souterrain, formées d'une partie végétative et d'une partie fructifère. Les jeunes feuilles ne montrent pas l'habituel enroulement des crosses de fougères[2],[1].

La particularité du genre réside d'une part dans sa partie végétative dont les feuilles sont à limbe divisé et à nervations libres (mais peu visible) et d'autre part dans sa fructification en grappe composée où les sporanges porte des sacs libres entre eux, sur deux rangs[1].

Un genre proche, Ophioglossum, s'en différencie par une partie végétative à limbe entier.

Répartition et Écologie[modifier | modifier le code]

Ce genre est présent sur les deux hémisphères, avec un maximum de diversité dans les régions tempérées et froides. Une cinquantaine d'espèces est présente dans le monde, pratiquement toutes terricoles et exceptionnellement épiphytes. Il y a 7 espèces en Europe dont 5 font partie de la flore de France, toutes terricoles[1].

Ces espèces sont souvent capricieuses dans leur apparition. En effet, leur partie souterraine sont mycotrophe ; leur champignon symbiote leur permet donc de survivre sans développer de pousses feuillées chaque année. La variabilité tient à ce que chaque individu produit années après années une fronde plus développée et plus divisée. Ce sont globalement des espèces rares et en régression, nécessitant une protection rigoureuse des individus et de leur habitat. Certains Brotychium comptent parmi les espèces les plus menacées de France et d'Europe. La majorité bénéficie d'ailleurs de protection nationale que ce soit en France, en Europe ou au niveau international par la Convention de Berne. Les Botryches ont une très grande longévité, et la présence d'individus adultes dans une pelouse indique que cet habitat n'a pas été bouleversé par l'homme (charrue) depuis un grand nombre d'années[2],[1].

Espèces européennes[modifier | modifier le code]

Différentes espèces de Botryche d'Amérique du Nord. Légende : A= Botrychium matricariifolium, B= Botrychium angustisegmentum, C= Botrychium silaifolium, D= Botrychium simplex, E= Botrychium minganense, e= sommité fructifère, e'= spore, F= Botrychium lunaria, f=spore

Espèces d'Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

Référence taxonomique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Les fougères et plantes alliées de France et d'Europe occidentale, Michel Boudrie, Rémy Prelli, 01/2002, Ed. Belin
  2. a et b Flore laurentienne : Botrychium (fr)

Sur les autres projets Wikimedia :