Bosintang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bosintang

Le bosintang (hangeul : 보신탕 ) est un potage traditionnel coréen composé de chien et de légumes. Appelé originairement gaejang (hangeul : 개장 ; hanja : 狗酱 ; littéralement « sauce de chien » ) ou gaejang gook (hangeul : 개장국 ) le nom bosintang est arrivé un peu plus tard. On l'appelle autrement youngyangtang (hangeul : 영양탕) ou sacheoltang (hangeul : 사철탕).

Pour le préparer, il faut de la viande de chien, de la sauce doenjang (une pâte traditionnelle composée de haricots fermentés) et aussi de divers légumes comme du pteridium ou de la ciboule. Ce plat est souvent accompagné d'une boule de riz, des concombres, des piments et bien sûr, de kimchi. Les Coréens ajoutent aussi du shiso dans le plat pour enlever l'odeur unique de la viande de chien, qui peut être parfois un peu forte.

Le bosintang se mange surtout en été parce que les Coréens croient que ce potage aide à combattre la chaleur. La viande de chien étant très nourrissante, elle est censée donner de l'énergie pendant les chauds étés.

Le yookgaejang et le dakgyejang partagent les mêmes caractéristiques que le bosintang, mais la viande de chien y est remplacée respectivement par du bœuf et du poulet.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1984, avant les Jeux olympiques d'été de 1988, la ville de Séoul avait interdit aux restaurants de vendre du bosintang de crainte que les étrangers n'apprécient pas le fait que les Coréens mangent du chien.