Bormla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bormla
Cospicua
Bormla et Isla à gauche
Bormla et Isla à gauche
Administration
Pays Malte Malte
Maire Joseph Scerri
Code postal BML
Démographie
Population 5 657 hab. (novembre 2005)
Densité 6 286 hab./km2
Géographie
Coordonnées 35° 52′ 56″ N 14° 31′ 20″ E / 35.8822, 14.5222 ()35° 52′ 56″ Nord 14° 31′ 20″ Est / 35.8822, 14.5222 ()  
Superficie 90 ha = 0,9 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Malte

Voir sur la carte Malte administrative
City locator 14.svg
Bormla

Bormla (ou Cospicua) est une ville de Malte, la plus grosse des trois villes aussi connues sous le nom de Cottonera (les deux autres villes sont Vittoriosa et Senglea). Située entre ces deux villes, Bormla forme avec ces dernières une partie de la région entourant le grand port et se trouve à l'est de la capitale, La Vallette. Bormla est la plus récente des villes de la Cottonera et aligne de majestueux bastions, construits par les chevaliers de Malte, qui sont une vision absolument grandiose de grandeur et de magnitude. La fête de la ville tombe le 8 décembre et est en l'honneur de l'Immaculée-Conception.

Le nom Bormla dérive du maltais bir-mula, "Le puits du Seigneur". En 1722 le Grand maître Zondadari l'a proclamée ville et baptisée Citta Cospicua. En 1776, l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem entame la construction de docks. Cette construction marquera un point tournant dans l'histoire de la ville, ui devint dès lors célèbre pour ses docks, qui jouèrent un rôle vital dans le développement de la ville. Au fil des années, ils ont marqué l'histoire de moments glorieux et de moments difficiles, quand Malte faisait partie de l'Empire Britannique. La marine britannique utilisa abondamment ces docks, particulièrement au cours de la Guerre de Crimée, la Première Guerre mondiale et au cours des années précédant la seconde. Il y eut cependant des périodes creuses où la demande était faible et où les effectifs britanniques dans la Méditerranée furent réduits. Comme les temps changèrent et que Malte acquis son indépendance, les docks, maintenant entre les mains du gouvernement maltais, se sont avérés l'une des controverses les plus économiques de l'île. Seulement récemment les docks ont été réduits en importance et des plans ont été émis pour en transformer une partie en centres touristiques et commerciaux.

La ville a certainement changé au cours des dernières décennies. Sa population actuelle de 6 000 âmes ne représente que la moitié de ce qu'elle était il y a 100 ans quand, tout comme Senglea, la ville abritait les gens parmi les plus riches et les plus instruits de l'île. En fait, il est exact de dire que Bormla a joué un rôle crucial dans la politique maltaise au fil des ans. C'était la ville du docteur Carmelo Mifsud Bonnici, un avocat de premier plan et MP Nationaliste. Son fils, le docteur Ugo Mifsud Bonnici est un ancien Ministre et ancien Président de Malte. Son fils, Carmelo, est secrétaire au Parlement, chargé de la Justice et des Affaires Intérieures. Bormla est également le lieu de naissance de Dom Mintoff, ancien Premier Ministre et chef du MLP, du célèbre linguiste Erin Serracino Inglott ainsi que de plusieurs autres professionnels qui ont mené et mènent toujours le service civil du pays.

Étant donné son rôle stratégique à cause de ses docks, Bormla a été durement touchée par la Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, plusieurs habitants de la ville ont choisi de s'installer ailleurs, et la disponibilité de maisons à coût dérisoire a attiré plusieurs personnes de l'extérieur de la ville. Ceci peut avoir contribué à la dégradation de Bormla au cours des années, puisque son tissu social tendait plus vers la classe moyenne inférieure et la basse classe. En fait, la région de la Cottonera a le plus haut taux d'illettrisme de Malte. La situation tend à se corriger cependant, grâce entre autres à la réhabilitation des docks.

La ville vaut la peine d'être visitée, ne serait-ce que pour ses bastions et la Cottonera. Bormla peut aussi se targuer d'avoir le plus vieux club de football de Malte, le St. George's, qui fut fondé en 1890. Malgré son âge vénérable, le club n'a remporté le championnat maltais qu'une seule fois - cependant, le club redore progressivement son blason de nos jours, trônant au sommet de la première division de l'île.