Borkum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

53° 35′ N 6° 43′ E / 53.583, 6.717 ()

Carte de la Frise orientale
situation de Borkum
Carte de l'île de Borkum

Borkum est une île allemande de la mer du Nord, d'environ 31 km² et 5 487 habitants (au ). C'est la plus occidentale des Îles de la Frise-Orientale, à l'ouest de Juist. La ville appartient à l'arrondissement de Leer, dans le Land de Basse-Saxe.

Environnement[modifier | modifier le code]

Borkum possède un aéroport (code AITA : BMK).
L'île possède également le parc éolien de Riffgat, construit de 2011 à 2013, comprenant 30 turbines. Des études menées sur les homards par l'Institut Alfred Wegener indiqueraient que les fermes éoliennes seraient un environnement favorable pour les homards et permettrait l'installation d'une riche biodiversité qui s'installerait au pied des turbines marines[1],[2]

Historique[modifier | modifier le code]

Bien avant l'arrivée des nazis au pouvoir en 1933, Borkum était connue pour son antisémitisme, interdisant la venue de touristes juifs sur l'île.
Les 19 et 20 décembre 1934, Wernher von Braun deux prototypes Max et Moritz de la fusée A2 (Aggregat 2)[3] dont le moteur développe une tonne de poussée. Elles atteignent l'altitude de 2 200 mètres.
Elle fut, durant la Seconde Guerre mondiale, une base d'hydravions mouilleurs de mines de la Luftwaffe. Elle fut attaquée, la première fois, par la RAF le 28 novembre 1939 et le fut régulièrement pendant toute la durée de la guerre.

Article détaillé : Bäder Antisemitismus.

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Les éoliennes marines sont-elles des oasis pour homards ? sur batiactu.com
  2. Les parcs éoliens offshore propices à l'élevage de homards sur energiesdelamer
  3. Stefan Brauburger, Von Braun, Entre nazisme et rêves de fusées, Paris-Bruxelles, Jourdan Editions, 2010, p. 53-54