Boris Vilkitski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Boris Andreïevitch Vilkitski (en russe : Борис Андреевич Вилькицкий) (3 avril (vieux style 22 mars) 18856 mars 1961) est un hydrographe et topographe russe. Il était le fils d'Andreï Ippolitovich Vilkitski.

Boris Vilkitski sortit diplômé de l'Académie navale de Saint-Pétersbourg en 1908. Il participa à la guerre russo-japonaise (1904-1905). De 1913 à 1915, il dirigea l'expédition hydrographique dans l'Arctique à bord des navires Taïmyr et Vaïgatch afin de mieux connaître la route maritime du Nord.

En 1913, l'expédition de Vilkitski découvrit la Terre du Nord (Severnaïa Zemlia), sans doute une des plus importantes découvertes russes dans l'Arctique à cette époque. Il découvrit également une île qui porte aujourd'hui son nom (île Vilkitski), ainsi que les îles voisines Maly Taïmyr et Starokadomski. En 1914-1915, l'expédition de Vilkitski effectua le premier voyage de Vladivostok à Arkhangelsk, découvrit l'Île Jokhov et décrivit la côte méridionale de la Terre du Nord.

En 1918, Vilkitski fut nommé à la tête de la première expédition hydrographique soviétique, qui n'eut jamais lieu en raison de sa saisie par les forces interventionnistes à Arkhangelsk. En 1920, Vilkitski émigra en Grande-Bretagne. En 1923 et 1924, il prit la tête d'expéditions commerciales dans la mer de Kara, à l'invitation d'organisations du commerce extérieur de l'Union soviétique. Vilkitski fut plus tard employé comme hydrographe au Congo belge.

Un certain nombre de toponymes du nord des régions arctiques de la Russie portent le nom de Vilkitski :

Boris Vilkitski est décédé à Bruxelles en 1961.

Source[modifier | modifier le code]