Boris Sanson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Boris Sanson
{{#if:
Boris Sanson en 2008
Boris Sanson en 2008
Contexte général
Sport pratiqué escrime
Arme sabre
Biographie
Nationalité Drapeau : France Française
Naissance 7 décembre 1980 (34 ans)
Lieu de naissance Bordeaux
Taille 1,93 m
Surnom Bobo, Bob
Palmarès
Jeux olympiques 1
Championnats du Monde 1 1 1
Championnats d'Europe 2 2
Championnats de France d'escrime 1

Boris Sanson est un escrimeur français né à Bordeaux le 7 décembre 1980, sabreur, champion olympique par équipe aux Jeux de Pékin avec Nicolas Lopez et Julien Pillet.

Biographie[modifier | modifier le code]

Membre de l'équipe de France senior de sabre depuis 2000, il a remporté la médaille de bronze aux championnats d'Europe de Bourges en 2003. Il a été remplaçant dans l'équipe de France championne olympique aux Jeux d'Athènes en 2004. Lors de la demi-finale de cette compétition, il faillit entrer dans l'équipe lorsque Damien Touya se fit transpercer la main lors de l'assaut pour la 45e et dernière touche de la demi-finale contre les américains. Finalement, Touya prit la responsabilité de finir le match et Boris Sanson soutint son équipe lors de la victoire en finale contre l'Italie. Le statut de remplaçant édicté par le règlement de la Fédération Internationale d'Escrime ne lui a pas permis de monter sur le podium pour y recevoir une médaille olympique[1].

Il connaît de belles saisons en 2005/2006/2007, finissant premier français au classement international et 1er français lors des championnats du monde.

Il est le seul français à avoir atteint les quarts de finale aux championnats du monde 2007 à Saint-Pétersbourg. Il perd 15/14 contre le quadruple champion du monde Stanislav Pozdniakov avec un arbitrage discutable en présence d'un public russe très actif. Il remporte ensuite la médaille d'argent des championnats du monde par équipe, réalisant une journée incroyable ; la France ne s'inclinant contre la Hongrie qu'en finale après avoir éliminé largement l'Italie en demi[2].

Il est vice-champion d'Europe par équipe à Kiev en juillet 2008.

Lors de la compétition individuelle des Jeux olympiques d'été 2008 à Pékin, il perd en tableau de 16 face à l'Italien Tarentino numéro 1 mondial sur la saison 2007/2008. Entrant sur la piste avec beaucoup de volonté, il n'a pas réussi à développer son jeu et ses qualités, rentrant trop dans le travail bien fait.

Lors de l'épreuve par équipe il fait preuve d'une grande lucidité, de beaucoup de talent et de volonté surtout contre l'Italie, où les Français rapidement menés, sont dans une situation très délicate. Sanson prend le relais avec 6 touches de retard (24/30) face à Diego Occhiuzzi, débloque la situation et redonne l'avantage à son équipe en gagnant son match 11 touches contre 3 pour l'italien. Il replace la France en tête (35/33), redonne une dynamique positive à l'équipe et permet à Nicolas Lopez et Julien Pillet de conclure et d'envoyer la France en finale contre les États-Unis.

Il contribue largement à la victoire (+ 6) comme le titrera le journal l'Équipe : "Boris fait la différence" entre les matchs de demi-finale et de finale. La France s'impose et devient championne Olympique. Sanson qui était remplaçant à Athènes en 2004, s'est toujours battu pour avancer et progresser, sans désir de revanche, avec un seul but : rêver et aller de l'avant. Il contribue à faire monter le remplaçant de l'équipe, Vincent Anstett, sur le podium pour ne pas lui faire vivre la situation difficile vécue quatre ans plus tôt et l'implique dans les interviews et récompenses d'après match.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Décoration[modifier | modifier le code]

Engagement politique[modifier | modifier le code]

Boris Sanson est cité par Nous Citoyens comme membre de son comité de soutien [4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le journal de l'année 2004, l'Équipe
  2. Championnats du monde 2007, site de l'Équipe, consulté le 17 août 2008
  3. Décret du 14 novembre 2008 publié au JORF du 15 novembre 2008.
  4. Page du site internet nouscitoyens.fr

Lien externe[modifier | modifier le code]