Boris Jardel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jardel.

Boris Jardel

Description de cette image, également commentée ci-après

Boris Jardel lors d'un concert au Zénith Sud de Montpellier en 2009

Informations générales
Naissance 10 novembre 1967 (46 ans)
Paris 12e, Drapeau de la France France
Activité principale Chanteur, guitariste, parolier, compositeur
Genre musical Pop rock
Instruments Guitare, batterie, basse
Années actives Depuis 1995
Site officiel https://www.facebook.com/borisjardelofficial

Boris Jardel est un guitariste né le 10 novembre 1967 à Paris dans le 12e arrondissement. Il est connu pour être le guitariste soliste du groupe Indochine depuis 1998. Il a tourné également auprès de Vanessa Paradis ou diverses formations musicales.

Dès son enfance, Boris s’intéresse à la musique et se montre talentueux plus particulièrement à la guitare, après s'être essayé aussi à la batterie.

Carrière avec Indochine[modifier | modifier le code]

En 1998, il rejoint Indochine et part en tournée pour le "Live Tour" qui fait suite au succès du "Wax Tour" en 1997. À la fin de l'année 1999, il part en tournée acoustique avec le groupe et en profite pour jouer Wonderwall d’Oasis (un de ses groupes favoris avec The Beatles et The Who) devant un public conquis. Il enregistre en 2001 avec Indochine l’album "Nuits intimes".

L’album « Paradize » d’Indochine sort en 2002. Boris a composé "Le Manoir" et "Popstitute". Paradize rencontre alors un énorme succès et les fans sont au rendez-vous, prêts à aller voir Indochine en concert. La tournée Paradize Tour démarre, les salles sont complètes et l’ambiance de la tournée est inoubliable pour Boris. À la fin de celle-ci, Indochine organise le fameux 3.6.3 au palais omnisports de Paris-Bercy. Boris joue devant plus de 15 000 personnes.

Juillet 2003, Indochine crée le X-festival. Boris est bien sûr toujours présent et jouera même au côté du groupe Dolly.

En mars 2005, il s’enferme en studio avec Indochine (groupe dont il fait désormais partie à plein temps) pour l’enregistrement du 10e album "Alice & June". Il composera avec le groupe les chansons "Gang bang", "Un homme dans la bouche", "Vibrator" et "Sweet dreams" s'investissant donc de plus en plus dans la vie du groupe. À partir de mars 2006, Boris est en tournée avec le groupe partout en France pour le "Alice & June Tour".

En décembre, Indochine est présent deux soirs de suite à Bercy devant 17 000 personnes chaque soir. Le 19 mai 2007 il joue pour le dernier concert de la tournée Alice & June Tour à Bercy devant un public déchaîné. Puis enchainera en décembre 2007 avec le Dernier petit Tour d'Alice & June qui conclura en beauté l'une des plus grandes tournées du groupe depuis ses débuts.

En 2008, Boris et Indochine repartent en studio pour la création de l'album "La République des Meteors". En octobre 2008, le groupe annonce sur internet un concert au Stade de France le 26 juin 2010. Boris part en tournée avec le groupe pour Le Meteor Tour. La tournée, d'une soixantaine de dates affichant complet quasiment partout, s'est poursuivie en France en Belgique et en Suisse entre le 6 octobre 2009 et le 18 décembre 2009, puis du 5 mars 2010 au 19 avril 2010.

Durant l'été 2011, toujours avec Indochine, il retourne en studio pour la création de l'album "Black City Parade". En 2012, il remonte sur scène avec le groupe pour la tournée hommage Paradize +10. En 2013, quelques jours après la sortie du nouvel album Black City Parade, lui et Indochine entament une tournée nationale dont la majorité des concerts sont déjà complets. Les 27 et 28 Juin 2014, Boris jouera à nouveau sur scène avec Indochine pour un deuxième et un troisième concert au Stade de France.

Autres participations[modifier | modifier le code]

  • Il commence à se faire connaître en 1995 en participant à la tournée d’Axel Bauer ainsi qu'au concert privé que donne Vanessa Paradis en avril 1996 pour la chaîne Canal+
  • En 1997, Peter Kingsbery ex-leader du duo "Cock Robin" avec Anna LaCazio fonde un 2e groupe, "Tish" avec Boris et Dimitri Tikovoï. Ce groupe reste confidentiel et aujourd'hui il ne reste qu'un titre ayant survécu à cette courte collaboration : "We all need Protection" cédée à Florent Pagny pour son album "Savoir aimer" sous le nom "Protection".
  • Dans la même année, il participe à l’enregistrement de l’album "Simple Mortel" d’Axel Bauer et part en tournée avec L'Affaire Louis' Trio.
  • De décembre 1998 à octobre 1999, il participe à la tournée de Zazie, le "Tour des Anges".
  • En 2001, il monte sur les planches avec Vanessa Paradis lors du Bliss Tour durant 6 mois, de mars à août 2001.
  • Il enregistre avec Hubert Mounier, ex-membre de L'Affaire Louis Trio, l'album "Le Grand Huit" et plus particulièrement sur les chansons "Le Grand Huit" et "La Nuit La Plus Longue".
  • Toujours en 2001, sur l'album "Imbécile Heureuse" d'Arielle, il joue de ses guitares acoustiques sur les morceaux "Mes Petites Filles Chéries" et "L'Aquarium".
  • Vers la fin de l’année 2003, il participe au concert des 20 ans du magazine Rolling Stones au Trabendo à Paris, aux côtés des membres du groupe Dolly. Ce soir-là, il interprète avec eux "Wonderwall" d’Oasis.
  • En mai 2004, il enregistre "Révolution.com", "Attends" et "No one hears you anymore" sur l’album Révolution.com du groupe No One Is Innocent
  • Le 30 janvier 2007, il est apparu au concert de Maya Barsony sur la scène de La Boule Noire à Paris.

Collaboration[modifier | modifier le code]

Quelques exemples des différents artistes et groupes avec lesquels Boris Jardel a collaboré : Dolly, Maya Barsony, Maxime Garoute, Vanessa Paradis, No One is Innocent, Hubert Mounier, Axel Bauer, Arielle, Zazie, Florent Pagny, Dimitri Tikovoï.

Récompenses[modifier | modifier le code]

En 2005, il a été élu 5e guitariste préféré des français dans le magazine Rock Mag.

Il a été élu meilleur guitariste de l'année 2006 par le référendum organisé par le Mouv' et le magazine Rock Mag.

Matériels utilisés[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]