Booker T. and the M.G.'s

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Booker T. & the M.G.'s)
Aller à : navigation, rechercher

Booker T. & the M.G.'s

Description de cette image, également commentée ci-après

Le groupe en 2002

Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Soul, stax
Années actives 1961-1971
1973-1977
1994-présent
Labels Stax Records
Composition du groupe
Membres Booker T. Jones
Steve Cropper
Steve Potts
Anciens membres Al Jackson, Jr.
Lewie Steinberg
Donald "Duck" Dunn
Bobby Manuel
Carson Whitsett
Willie Hall
Anton Fig
Steve Jordan

Booker T. & the M.G.'s est un groupe de musique soul instrumental, connaissant son apogée dans les années 1960 et 1970. Orchestre « maison » du label américain Stax, ils ont accompagné pratiquement toutes les vedettes de ce label, en particulier Otis Redding, et ont connu le succès grâce au titre Green Onions.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le groupe est formé de deux musiciens noirs, Booker T. Jones (pianiste et organiste « électrique ») et Al Jackson (batteur), et de deux blancs, Steve Cropper (guitariste) et Donald "Duck" Dunn (bassiste), tous déjà musiciens d'accompagnement pour Stax.

Après une séance d'enregistrement pour Billy Lee Riley en mai 1962, Cropper, Jackson et Jones, accompagnés du bassiste Lewis Steinberg, gravent deux morceaux, dont Behave Yourself. Le patron de Stax Jim Stewart décide de sortir le disque et leur donne pour nom Booker T. & The M.G.'s. Les initiales M.G. signifient tout simplement « Memphis Group ». La face B du disque, Green Onions, morceau électrique, puissant et plein de swing, construit sur une base blues remporte un grand succès auprès des D.J. américains. Il se classe en tête de charts R&B et à la 3e place des charts pop. Après deux autres titres, Steinberg est remplacé par Duck Dunn, qui s'entend à merveille avec Jackson.

De 1963 à 1971, les MG's accompagnent toutes les plus grandes stars de Stax et d'Atlantic : Otis Redding, Sam & Dave, Wilson Pickett, Rufus Thomas, Eddie Floyd, Albert King, etc. Ils gravent également une dizaine d'albums sous leur propre nom, dont Hip-Hug-Her en 1967. Ils jouent au festival Monterey Pop avec Otis Redding. Le titre Soul Limbo est utilisé par la BBC comme jingle pour les programmes de cricket.

Leur discographie contient beaucoup de reprises de succès de l'époque, comme What'd I Say de Ray Charles ou Groovin' des Rascals. Ils obtiennent un gros tube en 1968 avec Hang 'Em High, d'après la musique du film Pendez-les haut et court avec Clint Eastwood. Ils cèdent parfois à la facilité, comme dans l'album McLemore Avenue, une reprise intégrale de l'Abbey Road des Beatles.

Après dix ans, les quatre musiciens surmenés décident de se séparer, non sans enregistrer un dernier album pour Stax : Melting Pot. Ils ont participé à l'enregistrement de plus de six cents disques et ont façonné le son de la soul de Memphis. Dunn et Jackson furent un des duos rythmiques les plus célèbres de l'Histoire. Ils assuraient un tempo métronomique d'une simplicité extraordinairement efficace. Cropper, guitariste de génie, également compositeur, et Jones, n'étaient pas en reste. Ce dernier, parfois remplacé par Isaac Hayes, apportait une touche jazzy à l'ensemble.

Dunn et Booker T. Jones tentent de reformer les M.G.'s en recrutant le guitariste Bobby Manuel et le claviériste Carson Whitsett, mais le décès d'Al Jackson en 1975 met fin à l'entreprise. Steve Cropper et Duck Dunn se retrouvent en 1980 au sein des Blues Brothers. Les trois survivants accompagnent Neil Young lors d'une tournée mondiale en 1990. Ils enregistrent un album de retrouvailles (That's The Way It Should Be) en 1994 et se retrouvent tous trois pour la suite du film The Blues Brothers. Ils sont entrés au Rock and Roll Hall of Fame en 1992 et reçoivent le Grammy Lifetime Achievement Award en 2007.

Green Onions fut repris par Brian Auger.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Green Onions (1962)
  • Soul Dressing (1965)
  • And Now! (1966)
  • In The Christmas Spirit (1966)
  • Hip Hug-Her (1967)
  • Back To Back (1967) - live
  • Doin' Our Thing (1968)
  • Soul Limbo (1968)
  • Uptight (1969) - bande originale film
  • The Booker T Set (1969)
  • McLemore Avenue (1970)
  • Melting Pot (1971)
  • Universal Language (1977)
  • That's The Way It Should Be (1994)
  • Potato hole 2009
  • The Road From Memphis 2011
  • Good Grove ( ? )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • article de Philippe Auclair dans Dictionnaire du Rock, sous la direction de Michka Assayas, 2000.