Bonux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bonux (initialement Bonus) est une marque commerciale de lessive créée en France en 1958 par le groupe américain Procter and Gamble et qui est rapidement devenue emblématique par une innovation marketing remarquable : la présence d'un cadeau promotionnel à l'intérieur du paquet. À tel point que l'expression « cadeau Bonux » est entrée dans le langage populaire français. À sa création la marque s'appelle « Bonus », elle deviendra « Bonux » en 1960.

Historique[modifier | modifier le code]

À l'origine, Bonux n'existe que sous la forme d'une lessive en poudre et le cadeau est un petit objet ensaché dans une pochette enfouie dans la poudre. La marque, créée au début d'une période historique de croissance de la consommation, a également profité du développement de la plasturgie à partir des années 1960, qui a permis de fabriquer facilement à faible coût des petits objets en grand nombre.

La lessive Bonux faisait alors l'objet de très peu de publicité, la présence du cadeau suffisant à provoquer l'acte d'achat des consommateurs. La lessive à peine rapportée à la maison, les enfants se dépêchaient d'ouvrir le paquet et d'y dénicher le cadeau tant attendu. Celui-ci pouvait être un jouet (voiture miniature, jeu de cartes, figurine…) ou un objet utilitaire (sifflet à roulette, dé à coudre, mètre de couturière, couteau à beurre…). Historiquement, le premier cadeau Bonux était un petit train en plastique.

La lessive Bonux s'est diversifiée pour devenir une gamme : lessive liquide, lessive pour machine, lessive pour lavage à la main… Au début des années 1990, le cadeau Bonux disparait pour réapparaître en 2000.

Une série de bande dessinée publicitaire en cinq épisodes a été réalisée par Jijé (Joseph Gillain) sous les pseudonymes de « Benoîst » et « Benoît », dans laquelle un jeune garçon, appelé « Bonus Boy » puis « Bonux-Boy », montre tout ce qu'on peut faire avec les cadeaux Bonux. Un journal publicitaire, appelé aussi Bonux Boy, a été publié de 1960 à 1961[1].

Publicité[modifier | modifier le code]

Dans les années 1990, la restauratrice Maïté a fait la promotion de la marque avec une réplique devenue culte  : « Il n'y a pas écrit « bécasse » ici ».

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Francis Elzingre, Bonux : La lessive aux 1000 cadeaux, Éditions Du May, 2009, 175 pp., ISBN 2-84102-122-X, 9782841021222

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Présentation de Bonux-Boy sur le site web BDoubliées.com