Bonjour Monsieur Courbet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bonjour Monsieur Courbet
Gustave Courbet - Bonjour Monsieur Courbet - Musée Fabre.jpg
Artiste
Date
1854
Type
Technique
Mouvement
Dimensions
(H × L)
132 × 150,5 cm
Localisation
Propriétaire
Numéro d’inventaire
868.1.23.

Bonjour Monsieur Courbet initialement intitulé la Rencontre est un tableau peint en 1854 par Gustave Courbet. Il met en scène l'artiste rencontrant son mécène Alfred Bruyas sur le chemin vers Montpellier, avec son valet et son chien. Œuvre emblématique de l'artiste, c'est aussi l'une de ses plus populaires, ayant fait l'objet de nombreuses reproductions[1]. Elle fait partie des collections du musée Fabre de Montpellier (inventaire 868.1.23.)

Historique de l'œuvre[modifier | modifier le code]

Commande d'Alfred Bruays à Gustave Courbet, le tableau est donné par Bruyas au musée Fabre en 1868[1].

L'œuvre fit scandale lors de l'exposition universelle où elle fut présentée. Les critiques furent virulentes, considérant cette œuvre comme la "manifestation d'un monstrueux orgueil"[2].

Description[modifier | modifier le code]

Sur une route, entre Saint-Jean de Védas et Mireval, Alfred Bruyas, collectionneur mécène, accompagné de son valet et de son chien, vient à la rencontre de Courbet. Etonnement, Courbet se représente au même niveau que son protecteur. Il apparait même fier et robuste alors que ce dernier est chétif et guindé[3].

Contexte[modifier | modifier le code]

Les bourgeois de la ville parlant au juif errant. Pierre Leloup du Mans. 1831. Estampe populaire.

La peinture s'inspire d'une estampe populaire gravée par Pierre Leloup du Mans (1769-1844) en 1831 : Les bourgeois de la ville parlant au juif errant[2]

Analyse[modifier | modifier le code]

Cette œuvre immortalise l'arrivée de Gustave Courbet à Montpellier en 1854. Elle représente également la rencontre du peintre avec celui qui deviendra son mécène : Alfred Bruyas.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • James H. Rubin (trad. Xavier Bernard), Courbet, Phaidon, coll. « Art & Idées »,‎ 2003 (ISBN 0-7148-9078-2).
  • (en) Sarah Lees, Bonjour, Monsieur Courbet ! : The Bruyas Collection from the Musée Fabre, Montpellier, Yale University Press,‎ 2004 (ISBN 0300105231).
  • Laurence Des Cars (conservateur au musée d'Orsay), Dominique de Font-Réauls (conservateur au musée d'Orsay), Gary Tinterow (directeur du département d'art moderne et contemporain du Metropolitan Museum of Art) et Michel Hilaire (directeur du musée Fabre), Gustave Courbet : Exposition Paris, New York, Montpellier 2007-2008, Réunion des musées nationaux,‎ 2007 (ISBN 978-2-7118-5297-0).