Bondola

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bondola N
Aucune illustration disponible. Vous en avez une ? Importez-là!
Caractéristiques phénologiques
Débourrement ...
Floraison ...
Véraison ...
Maturité ...
Caractéristiques culturales
Port ...
Vigueur ...
Fertilité ...
Taille et mode
de conduite
...
Productivité ...
Exigences culturales
Climatique ...
Pédologique ...
Potentiel œnologique
Alcoolique ...
Aromatique ...

La bondola est un cépage suisse de raisins noir.

Origine et répartition géographique[modifier | modifier le code]

Elle provient du sud de la suisse. Il en reste pas plus que 20 ha dans le tessin au nord du Col du Monte Ceneri.

Caractères ampélographiques[modifier | modifier le code]

  • Extrémité du jeune rameau cotonneux blanc.
  • Jeunes feuilles duveteuses à plages bronzées.
  • Feuilles adultes, 3 à 5 lobes avec des sinus supérieurs ouverts à fonds concaves, un sinus pétiolaire en V ouvert, des dents anguleuses, moyennes, un limbe duveteux et pubescent.

Aptitudes culturales[modifier | modifier le code]

La maturité est de deuxième époque: 15 jours après le chasselas.

Potentiel technologique[modifier | modifier le code]

Les grappes sont moyennes et les baies sont de taille moyenne. La grappe est cylindrique ou pyramidale. Le cépage est de bonne vigueur mais d'une fertilité irrégulière. Elle est sensible à la pourriture à cause de la pellicule mince.

Elle donne des vins rouges intense, moyennement alcoolique et avec assez d'acidité. La qualité du vin est inférieur au merlot. La bondola a été remplacée souvent par merlot.

Assemblé avec des cépages locaux ou piémontais (freisa, ...), le vin est généralement vendu sous le nom nostrano.

Synonymes[modifier | modifier le code]

Bistershna Zhernina, bistriska crnina, blaustiel blau, bonda, bondoletta, briegler, bundula, chailloche, mohrenkoenig[1].

Le prié rouge est parfois aussi appelé bonda, d'où quelques confusions.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Galet: Dictionnaire encyclopédique des cépages Hachette Livre, 1. édition 2000 (ISBN 2-0123-6331-8)

Sources[modifier | modifier le code]

  1. http://www.vivc.de/datasheet/dataResult.php?data=1546