Bombina maxima

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bombina maxima est une espèce d'amphibiens de la famille des Bombinatoridae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Distribution

Cette espèce est endémique du Yunnan en Chine[1].

Sa présence en Birmanie est incertaine.

Description[modifier | modifier le code]

C'est une espèce venimeuse[2].

Pharmacopée[modifier | modifier le code]

Bombina maxima, est utilisé dans la pharmacopée de la médecine chinoise pour traiter de nombreux symptômes. La médecine occidentale a pu démontrer que le venin de cet amphibien contenait contenait une kinine plus efficace pour dilater les artères des mammifères que la molécule générée par ceux-ci à cet effet. On a pu y détecter également une autre molécule qui prend le relais de la première, une autre qui modère l'appétit et plus de 56 peptides aux propriétés antibiotiques[3] capables de tuer des bactéries résistantes aux médicaments telle que le Staphylococcus aureus résistant à la méticilline.

Bombina maxima et l'homme[modifier | modifier le code]

Cette espèce est un NAC de manière plus rare que Bombina bombina[4].

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • (en) Boulenger, 1905 : Description of a new batrachian of the genus Bombinator from Yunnan. Annals and Magazine of Natural History, 7e série, vol. 15, p. 188-190 texte intégral ] 

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Amphibian Species of the World, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. (fr) Chris Shaw, « Les venins - mortels ou curatifs ? », sur www.loveearth.com, BBC Wildlife Magazine
  3. (en) Wen-Hui Lee, Yan Li, Ren Lai, Sha Li, Yun Zhang et Wen Wang, « Variety of antimicrobial peptides in the Bombina maxima toad and evidence of their rapid diversification », European Journal of Immunology, vol. 35, no 4,‎ février 2005, p. 1220-1229 (résumé)
  4. (fr) « Le Bombina maxima : Élevage en extérieur », sur gallipato.free.fr