Bombardier Canadair Regional Jet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir CRJ.
CRJ-100 de Lufthansa
Bombardier CRJ 1000 NexGen de Garuda Indonesia

Le Bombardier Canadair Regional Jet (CRJ) est un avion de ligne civil conçu pour le transport régional par l'avionneur canadien Bombardier Aéronautique. Avec cet avion, Bombardier inventait un nouveau concept de transport aérien : le jet régional. En 1992, le CRJ faisait son entrée en service. Depuis, plus de 1 300 avions CRJ ont été livrés à des exploitants petits et grands à travers le monde.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le constructeur aéronautique Canadair avait acheté les droits d'un avion d'affaire de l'ancien président de Learjet et sorti celui-ci modifié sous le nom de Challenger 600 en 1980. La compagnie Bombardier achète Canadair du gouvernement canadien en 1986 après une difficile période économique. Elle entre ainsi dans le domaine de l'aviation après avoir été un constructeur d'autoneiges et de matériel de transport terrestre. Elle remet sur pied l'entreprise et lance le projet de construire un jet de moyenne portée pour faire le service entre les aéroports régionaux et les points de transfert principaux. Le projet prend le nom de Challenger 800 et est basé sur l'avion de Canadair. Cette dernière, devenu filiale, devient le maître d'œuvre et constructeur de l'appareil. Cependant, les pièces proviennent de plusieurs filiales de Bombardier, dont Short Brothers et Learjet, qui ont été achetées après Canadair.

Le premier CRJ-100 de 50 sièges est livré à Lufthansa en 1992, après son vol inaugural en novembre 1991. Le premier client en France fut Air Littoral basé à Montpellier, puis Nice, qui faisait des vols de navette pour Air France. Son premier CRJ était immatriculé F-GNMN. Il était le no 3 de la chaîne de montage. En janvier 2003, le plus récent et le plus grand des membres de la famille prospère des CRJ, le Bombardier CRJ-900 de 86 sièges, a été livré à Mesa Airlines des États-Unis.

Le CRJ-1000 de 100 places a été annoncé le 18 février 2006, toujours basé sur le même modèle de base. Les livraisons ont commencé en décembre 2010 avec plusieurs mois de retard sur le calendrier initial. Tous les avions de la série CRJ sont donc des versions plus ou moins longue du même plan de base avec deux sièges de chaque côté de l'allée centrale. Cela signifie des avantages importants en ce qui concerne l'affectation des équipages : un modèle, quatre dimensions, pas de compromis.

Modèles[modifier | modifier le code]

CRJ 200[modifier | modifier le code]

Article détaillé : CRJ-200.

L'année 1996 a marqué le lancement du Bombardier CRJ-200, le second de la série, avec des moteurs plus performants. Cet appareil peut accueillir jusqu'à 50 passagers dans une configuration standard et est offert en 2 modèles, soient, ER et LR.

La vitesse que peut atteindre le CRJ 200 est, étonnamment, de 860 km/h (soit Mach 0,81) et l'aéronef peut atteindre une altitude de croisière de 41 000 pieds. Les appareils sont équipés de moteurs General Electric CF34-3B1 de la série CF34.

L'envergure de cet appareil est de 21,21 m et sa longueur est de 27,77 m.

CRJ200 ER[modifier | modifier le code]

Aussi appelé "version à distance franchissable accrue" (ER pour "Extended Range"), le CRJ 200 a une capacité de 50 passagers et peut franchir 2 491 km.

CRJ200 LR[modifier | modifier le code]

La version à grande distance franchissable (LR pour "Long Range") peut parcourir 3 148 km avec une masse maximale au décollage de 53 000 livres.

CRJ 700[modifier | modifier le code]

Le Bombardier CRJ-700 de 70 sièges a fait son vol inaugural en mai 1999 et a été livré à son premier client, Brit Air/Air France, en janvier 2001.

CRJ 705[modifier | modifier le code]

Un autre produit dérivé du CRJ-900, le CRJ-705 ultra confortable de 75 places, a été annoncé en mars 2005. Cet appareil est le seul qui offre une configuration avec 10 sièges de première classe.

CRJ 900[modifier | modifier le code]

CRJ900 de la Lufthansa

Le CRJ 900 est un bi-réacteur construit par Bombardier et d'une capacité de 90 places.

CRJ-1000[modifier | modifier le code]

Le 19 février 2007, Bombardier a lancé le programme CRJ-1000, antérieurement nommé CRJ-900X. Il s'agit d'un allongement du CRJ-900 à 100 sièges. Le premier vol a eu lieu le 3 septembre 2008 au centre d'assemblage de Mirabel. Piloté par Jacques Thibaudeau, l'appareil a atteint 480 km/h et 9 150 m durant ce vol de 2 h 25 min, avant de rejoindre Wichita (Kansas) pour compléter les tests de certification de vol[1],[2]. L'entrée en service est prévue pour la fin de 2009. La publicité de Bombardier mentionne de meilleures performances et un plus grand profit par place que le L190 de Embraer ainsi qu'une réduction de 30 % des émissions polluantes des appareils similaires. MyAir a déjà commandé 15 CRJ-1000[3].

Il y a actuellement 39 commandes fermes et 24 options d'achat pour l'appareil. La compagnie française Brit Air, filiale d'Air France, a commandé 14 CRJ-1000, l'une des premières à le faire. Myair.com d'Italie a transformé une commande de 15 CRJ900 en 15 CRJ1000. Adria Airways de Slovénie a pris une commande et une option et une autre compagnie non spécifiée a fait une offre ferme de 15 avions et de 15 autres en option conditionnelle[2]. Atlasjet a également montré de l'intérêt[4].

Le 14 juin 2009, Bombardier Aéronautique annonce une commande de 793 millions USD pour 15 CRJ-1000 NextGen avec la compagnie aérienne espagnole Air Nostrum[5],[6].

Le 21 juin 2012, la société annonce une commande de 12 CRJ-1000 pour la somme d'environ 600 millions $ CA par une filiale de Nordic Aviation Capital[7].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Versions CRJ-100ER/LR CRJ-200ER/LR CRJ-700
(Série 701)
CRJ-700
(Série 705)
CRJ-900 CRJ-1000 (Entrée en service en 2010)
Longueur
Voilure
Hauteur
(Mètres)
27,77
21,21
6,22
32,51
23,24
7,57
36,40
24,85
7,51
39,13
26,18
7,13
Moteurs (GE)
Poussée au décollage
Poussée maximale
(Kilo Newton)
GE CF34-3Aq (2)
38,83
41,01
GE CF34-3B1 (2)
38,83
41,01
GE CF34-8C1 (2)
56,4
61,3
GE CF34-8C5 (2)
58,4
63,4
GE CF34-8C5 (2)
58,4
63,4
GE CF34-8C5A1 (2)

60,63
Poids à vide
Charge utile
(Kilogrammes)
19 958
6 124
19 731
8 528
21 433
10 318
23 179
11 975
Rayon d’action
(Kilomètres)
ER: 3 000 km
LR: 3 710
ER: 3 045 km
LR: 3 713
3 121 km
ER: 3 676
3 591 km
ER/LR: 3 773 km
2 956
ER: 3 408 km
LR: 3 660
2 761 km
ER: 3 131
Vitesse de croisière
Mach 0,78 [809 km/h]
(955 au sol)
Mach 0,80 [838 km/h]
(980 au sol)
Mach 0,82 [876 km/h]
(1 004 au sol)
Plafond de vol 12,496 m (41 000 pieds)
Nombre de sièges 50 70 75 86 100 à 104
Nombre de commandes 1054 253 168[8] 38[9]
23 Options
Date de certification Juillet 1992 Décembre 2000 Septembre 2002 dernier trimestre de 2009

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Plus de 1 300 CRJ de différentes séries font partie des flottes des compagnies aériennes suivantes (liste non exhaustive):

Amérique du Nord Europe Asie Afrique
Air Wisconsin Air Nostrum GMG Airlines Arik Air
Mesaba Airlines Atlasjet Air Sahara Libyan Airlines LN
Pinnacle Airlines Lufthansa J-Air Tunisair Express
Compass Airlines (filiale de Northwest Airlines) Air One Hong Kong Airlines Air Burkina
Republic Airways Holdings (Chautauqua Airlines) HOP ! Air Mekong Air Mali
Air Canada Jazz Adria Airways Air India Rwandair Express
Harmony Airways MAT Macedonian Airlines Garuda Indonesia South African Express Airways
Comair Inc. MyAir
Mesa Airlines Belavia
Horizon Air Armavia
SkyWest (Atlantic Southeast Airlines) Brit Air
Delta Air Lines

Accidents[modifier | modifier le code]

  • 22 juin 2003 : Lors du vol 5672 Air France, un CRJ-100 de Brit Air (filiale de Air France) en provenance de Nantes s'écrase à cause de mauvaises conditions météorologiques pendant l'approche vers Brest. L'accident fait une victime, le commandant de bord.
  • 27 août 2006 : Un CRJ-100 de la Comair Inc. (filiale de la Delta Air Lines) s'est écrasé à 6 h 07 (heure locale) près de l'aéroport de Lexington (Kentucky) avec 50 personnes à bord à la suite d'une erreur humaine, il y eut 49 victimes.
  • 4 avril 2011 : Un CRJ-100 de l'ONU s'est écrasé au Congo à l'aéroport de Kinshasa, les mauvaises conditions météorologiques seraient la cause de ce crash. Sur 33 personnes dans l'avion, une seule a survécu.

CSeries[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Bombardier CSeries.

Un projet de jet de plus de cent places, qui avait été mis en attente, renaît sous le nom de projet de CSeries en juillet 2004. Il s'agit d'une toute nouvelle famille de jet de 110 à 149 passagers de conception différente des précédents. On y retrouverait une configuration 2-3, au lieu de 2-2, des sièges.
Il est équipé de winglets en bout d'aile, ce qui diminue la traînée induite due aux turbulences de sillage et donc réduit la consommation. Avec ce nouvel appareil, Bombardier entrerait dans un nouveau créneau de vente, soit celui occupé par Boeing et Airbus. La compagnie espérait introduire ce nouveau produit en 2010 et a donc commencé à sonder le marché pour des clients potentiels en mars 2005. En mai 2005, Bombardier obtenait un accord de financement par les gouvernements du Québec, du Canada et du Royaume-Uni pour ce projet. Les pièces seraient produites chez Canadair de Montréal et Short Borthers de Belfast. L'endroit pour l'assemblage final n'était pas encore déterminé mais la compagnie a déjà des installations du genre près de l'aéroport international Montréal-Mirabel, au nord de Montréal, qui étaient le lieu le plus probable.

Cependant, la demande ne s'est pas matérialisée aussi vite que prévu et Bombardier a retardé à janvier 2006 le lancement du programme. Elle laisse environ cinquante employés à sa promotion et développement et en déplace trois cents vers d'autres projets de turbopropulsés et de jets d'affaire[10],[11]. La compagnie estime que la mise en service se fera en 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « CRJ 1000 Flies », Regional Aviation News,‎ 4 septembre 2008 (consulté le 2008-09-13)
  2. a et b (en) Bombardier Aéronautique, « CRJ1000 NextGen Jetliner Prototype has Successful First Flight », Marketwire,‎ 3 septembre 2008 (consulté le 2008-09-13)
  3. (fr) « Bombardier Aéronautique lance le CRJ1000 Regional Jet de cent places », Bombardier Aéronautique (consulté le 2007-02-19)
  4. (en) Flight International, 3-9 octobre 2006
  5. http://www.bombardier.com/fr/bombardier/galerie-de-presse/communiques-de-presse/details?docID=0901260d800a271d
  6. http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/economie/quebec/200906/14/01-875536-bombardier-confirme-une-commande-de-793-m-us.php
  7. La Presse canadienne, « Bombardier décroche une nouvelle commande pour ses avions régionaux », Le Devoir,‎ 21 juin 2012 (lire en ligne)
  8. Nombre de commandes pour le CRJ705 et le CRJ900 sont combinés
  9. Information sur le CRJ-1000 sujette à changement
  10. (fr) « Série C », Bombardier Aéronautique (consulté le 2007-05-15)
  11. (en) « Bombardier Shelves $2.1 Billion Aircraft Program », Bloomberg LP,‎ 2006-01-31 (consulté le 2007-05-15)