Bomba Estéreo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bomba Stereo

Description de l'image  Bomba_Stereo.jpg.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la Colombie Colombie
Genre musical Cumbia, electro
Années actives Depuis 2005
Labels Polen Records
Nacional Records
Site officiel Myspace Officiel
Composition du groupe
Membres Simón Mejía
Liliana Saumet
Julián Salazar
Enrique Egurrola
Anciens membres Diego Cadavid

Bomba Estéreo est un groupe fondé en 2005 à Bogota, en Colombie. Il allie la musique traditionnelle colombienne avec de la cumbia electro.

Historique[modifier | modifier le code]

Un musicien natif de Bogota, Simón Mejía, est à l'origine d'une première formation, en 2001. Son objectif était d'associer les musiques colombiennes traditionnelles, et plus largement des Caraïbes, cumbia, vallenatoetc., aux pulsations électroniques modernes, et de façon festive[1],[2]. Le groupe se produit devant les clubs techno colombiens. Puis le public s'élargit. La démarche n'est pas sans rappeler celle de Sidestepper qui dans les années 1990 avait combiné la musique électronique, et les rythmes afro-colombiens, ou le son cubain. Le groupe s'appelle initialement A.M. 770 puis adopte le nom de Bomba Estéreo en 2005. La première réalisation est un mini-album Vol. 1 en 2006, essentiellement un album solo de Simón Mejía même si Diego Cadavid y contribue.

Une chanteuse est associée également à l'une des pistes de Vol. 1, Huepaje, Liliana Saumet, dite Li, et dont le nom de naissance est Santa Marta[3]. Saumet avait brièvement été la chanteuse d'un dub reggae, avant de rencontrer Mejía lors d'un concert[4]. Impressionné par la contribution de Li Saumet, Mejía commence à collaborer avec elle et Cadavid sur des chansons pour l'album suivant de Bomba Estéreo. Au moment où ce second album, Estalla , est publié, en 2008, Bomba Estéreo devient un groupe plus complet, avec Saumet au chant, Cadavid aux percussions, Julián Salazar à la guitare, et un ancien collaborateur de Sidestepper, Enrique " Kike " Egurrola, à la batterie, aux côtés de Mejía à la basse et au clavier. Estalla sort l'année suivante aux États-Unis sous le nouveau titre Blow Up , avec le single Fuego[5], tube né d’un jam entre Li Saumet et Simón Mejía[6].

Le groupe reçoit en 2010 une aide de Levi Strauss & Co., dans le cadre de la politique de cette entreprise en faveur des nouveaux talents musicaux. Il utilise cette aide pour enregistrer Pump Up the Jam de Technotronic[7]. La chanson a été reprise en 2011 sous le titre Ponte Bomb dans l'EP éponyme, qui a également comporté divers autres remix dont Fuego[8].

Un nouvel album est produit en 2012, Elegancia Tropical. Pour le promouvoir, le groupe a entrepris une tournée en Colombie, au Mexique, aux États-Unis, et en Europe en 2012 et 2013[9].

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Rédaction MTV Iggy, « Bomba Estereo Covers "Pump Up the Jam" for Levi's Pioneer Sessions », MTV Iggy,‎ 21 juin 2010 (lire en ligne).
  • (en) Russ Slater, « Cumbia should be THE Latin music: An Interview with Bomba Estéreo », Sounds and Colours,‎ 23 juillet 2010 (lire en ligne).
  • (en) Rédaction2 MTV Iggy, « Q&A with Li Saumet & Simón Mejia of Bomba Estéreo: “We Fell in Love…Musically” », MTV Iggy,‎ 27 août 2010 (lire en ligne).
  • (es) Rédaction Carrusel, « Cuatro colombianos hablan de sus mejores vivencias navideñas », El Tiempo,‎ 7 décembre 2011 (lire en ligne).
  • (es) Ricardo Castro, « La cumbia se ha vuelto más 'cool' », El País,‎ 7 septembre 2011 (lire en ligne).
  • Rédaction Rue89, « Concert : Bomba Estéreo en direct à 20 heures sur Rue89 », Rue89,‎ 29 juin 2012 (lire en ligne).
  • (es) Rédaction EL, « La "Elegancia Tropical" de Bomba Estéreo », El Espectador,‎ 4 septembre 2012 (lire en ligne).
  • (es) Angélica Garzón, « Música: Bomba que no cesa de estallar », El Tiempo,‎ 30 mai 2013 (lire en ligne).
  • (en) theComplex, « Bomba Estéreo’s ‘Elegancia Tropical’ Tour Heads to Europe for Summer 2013 », Sinuous mag,‎ 8 juillet 2013 (lire en ligne).
  • Yannick Le Maintec, « Le questionnaire illustré de Bomba Estéreo », Le Monde,‎ 16 août 2013 (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]