Bologhine ibn Muhammad ibn Hammad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bologhine ibn Muhammad ibn Hammad[1] (?-1062) est le quatrième souverain de la dynastie berbère hammadide, qui règne sur le Maghreb central (Algérie) (règne 1055-1062).

Biographie[modifier | modifier le code]

Bologhine succède à Muhsin ibn Qaid, son cousin germain qu'il a assassiné, en 1055[2]. Après avoir tué Muhsin, Bologhine tue son vizir ainsi que le gouverneur de Biskra parce qu'il doutait de sa fidélité. Cet assassinat provoque la révolte de la population de Biskra[3]. La ville va rester en dissidence jusqu'à la reprise en main effectuée par son successeur An-Nasir qui chargera le vizir de Bologhine de cette tâche, mais ne lui sera pas reconnaissant puisqu'il le fera assassiner[4].

Bologhine continue ses meurtres, il fait tuer sa cousine fille de `Alannas et sœur d'An-Nasir. Ce dernier va venger sa sœur plus tard[3].

En 1062, Bologhine apprend que les Almoravides commandés par Youssef Ibn Tachfin ont vaincu les Masmouda. Il les attaque à son tour et les repousse dans le désert. Il passe quelque temps à Fès prend les notables de la ville en otage et rentre à Al-Qala`a (Kalâa des Béni Hammad). C'est le moment qu'An-Nasir pour venger sa sœur. Il obtient le soutien des Sanhadja fatigué de ces expéditions militaires et pendant le retour il tue Bologhine à Tessala[3].

Bologhine meurt assassiné en 1062, son cousin germain et meurtrier An-Nasir ibn Alannas ibn Hammad lui succède.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En arabe : bulukīn ben muḥammad ben ḥammad, بلكين بن محمد بن حماد
  2. Ibn Khaldoun (trad. William Mac Guckin Slane), Histoire des Berbères et des dynasties musulmanes de l'Afrique Septentrionale, vol. 2, Imprimerie du Gouvernement,‎ 1854, 635 p. (lire en ligne), « Règne de Bologguin, fils de Mohammed. », p. 46.
  3. a, b et c Ibn Khaldoun, op. cit. (lire en ligne), « Règne de Bologguin, fils de Mohammed. », p. 47.
  4. Ibn Khaldoun, op. cit. (lire en ligne), « Règne d'En-Nacer, fils d'Alennas », p. 48.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ibn Khaldoun (trad. William Mac Guckin Slane), Histoire des Berbères et des dynasties musulmanes de l'Afrique Septentrionale, vol. 2, Imprimerie du Gouvernement,‎ 1854, 635 p. (résumé, lire en ligne), « Règne de Bologguin fils de Mohammed. », p. 46-47
  • (en) Clifford Edmund Bosworth, The new Islamic dynasties : a chronological and genealogical manual, Edinburgh University Press,‎ 2004, 389 p. (ISBN 9780748621378, lire en ligne), « The Zīrids and Ḥammādids », p. 35-36
  • Charles-André Julien, Histoire de l'Afrique du Nord. Des origines à 1830, Paris, Payot, coll. « Grande bibliothèque Payot »,‎ 1994 (ISBN 9782228887892), « La rupture de l'unité Çanhajienne. La Qala'a des Beni Hammad », p. 410-412
  • Janine et Dominique Sourdel, Dictionnaire historique de l'islam, Paris, PUF, coll. « quadrige »,‎ 2004, 1040 p. (ISBN 978-2130-54536-1), « Hammadides », p. 333