Boletus regius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Boletus regius, de son nom vernaculaire, Bolet royal[1], est une espèce de champignons de la famille des Boletaceae, comestible et excellent[2]. Il présente un aspect similaire à Boletus edulis à la différence notable, cependant, que Boletus regius a une cuticule rose-rouille et que le stipe est jaune pâle[2]. Il est considéré par certains comme une sous-espèce ou synonyme de Boletus appendiculatus[3],[1].

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Nom scientifique accepté[modifier | modifier le code]

  • Boletus regius Krombh. 1832

Synonyme[modifier | modifier le code]

Description du sporophore[modifier | modifier le code]

Le Chapeau adulte peut atteindre 10 à 15 cm. Sa morphologie se développe d'hémisphérique jeune à convexe adulte, pouvant vieux, s'aplatir avec l'âge. La cuticule présente une belle couleur rosée, très voyante, et peut devenir délavée. Elle est lisse et sèche et peut être séparable de la chair, si le champignon est âgé. Par temps sec, elle peut se craqueler. La marge est légèrement débordante régulière, et peut s'onduler avec l'âge. La mousse n'est pas très épaisse, ses tubes sont étroits et adnés, ils présentent une surface d'une couleur nettement jaune vif, tandis que les spécimens adultes vont présenter une couleur qui va virer lentement à l'olivâtre. Le Stipe est relativement court, trapu, plus large à la base et réduit vers le chapeau, de couleur jaune sur toute sa surface, il est légèrement réticulé sur la partie supérieure et présente des crètes concolores. Sa chair entièrement jaune, parfois un peu rosée à la base du stipe et sous la cuticule. Son odeur est douce et agréable et sa saveur est également agréable, manifestement proche de celle des cèpes[2].

Habitat[modifier | modifier le code]

Méditerranéen, on le découvre sous les chênes et les hêtres, dès fin printemps jusqu'au début de l'automne. Il se développe en grand nombre, mais il est par contre très rare au nord de la France et en Belgique[2].

Confusion[modifier | modifier le code]

Boletus regius, spécimen jeune, son stipe est réticulé: les crêtes du maillage sont concolores

Boletus regius ressemble beaucoup à Boletus speciosus, dont le chapeau est plus rougeâtre, et qui présente une zone annulaire rougeâtre dans son stipe, et surtout dont sa chair bleuit. Il existe aussi un taxon intermédiaire entre ces deux espèces, appelé Boletus pseudoregius, qui ressemble à Boletus speciosus, mais avec un chapeau plus rosé et sans zone annulaire. Il bleuit également[2].

Sources[modifier | modifier le code]

Ce champignon est décrit dans plusieurs flores, notamment :

  • André Marchand, Champignons du Nord et du Midi, t. I/IX, Hachette,‎ 1971 (ISBN 84-499-0649-0)
  • Marcel Bon, Champignons de France et d'Europe occidentale, Flammarion,‎ 2004 (ISBN 978-2082013215)
  • Régis Courtecuisse et Bernard Duhem Bernard, Guide des champignons de France et d'Europe, Delachaux & Niestlé,‎ 08/2011, 475 p. (ISBN 2603016911)

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :