Bolet rude

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Leccinum scabrum, autrefois Boletus scaber, de son nom vernaculaire, le Bolet rude, est un champignon basidiomycètes du genre Leccinum de la famille des Boletaceae.

Description de sporophore[modifier | modifier le code]

Hymeniophore

chapeau convexe (5 à 20 cm de diamètre[1]), de consistance molle.

Cuticule

de couleur brun chamois à brun moyen[1] avec par endroits des nuances ochracées, dont la cuticule légèrement veloutée ou lisse peut prendre un aspect visqueux par temps pluvieux.

Hymenium

Les tubes petits et très serrés de couleur blanchâtre ensuite grisonnants, brunissent lorsqu’on les presse.

Stipe

Le pied est long, cylindrique ou en massue et fait de 7 à 20 cm de haut[1]. Il a un diamètre de 2 à 3 cm, est gris-blanc, couvert d’une multitude de très petites mèches brun noirâtre et a une chair ferme[1].

Saveur et odeur

La saveur et l’odeur de ce champignon ne sont pas très marquées.

Habitat[modifier | modifier le code]

Il pousse de l'été à la fin de l'automne sous les peupliers et les bouleaux dans les lieux humides[1]

Comestibilité[modifier | modifier le code]

Ce bolet est tout à fait comestible[1]. Sa réputation gastronomique est mauvaise. Pourtant, jeune (tubes bien blancs), et dégorgé dans du vinaigre blanc, il est un excellent comestible, peut-être meilleur que le cèpe de bordeaux (boletus edulis). Il ne se conserve pas bien. La chair du chapeau est molle et le pied est fibreux.

Confusions possibles[modifier | modifier le code]

On peut confondre le bolet rude avec le bolet du charme (Leccinum carpini), le bolet des peupliers (Leccinum duriusculum) mais aussi avec le bolet ramoneur (Leccinum variicolor) dont le chapeau est marbré de couleurs gris et noirâtre[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Référence[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Titres des livres en français comportant plus de renseignements sur ce champignon:

  • Régis Courtecuisse, Bernard Duhem : Guide des champignons de France et d'Europe (Delachaux & Niestlé, 1994-2000).
  • Marcel Bon : Champignons de France et d'Europe occidentale (Flammarion, 2004)
  • Dr Ewaldt Gerhardt : Guide Vigot des champignons (Vigot, 1999) - ISBN 2-7114-1413-2
  • Roger Phillips : Les champignons (Solar, 1981) - ISBN 2-263-00640-0
  • Thomas Laessoe, Anna Del Conte : L'Encyclopédie des champignons (Bordas, 1996) - ISBN 2-04-027177-5
  • Peter Jordan, Steven Wheeler : Larousse saveurs - Les champignons (Larousse, 1996) - ISBN 2-03-516003-0
  • G. Becker, Dr L. Giacomoni, J Nicot, S. Pautot, G. Redeuihl, G. Branchu, D. Hartog, A. Herubel, H. Marxmuller, U. Millot et C. Schaeffner : Le guide des champignons (Reader's Digest, 1982) - ISBN 2-7098-0031-4
  • Henri Romagnesi : Petit atlas des champignons (Bordas, 1970) - ISBN 2-04-007940-8
  • Larousse des champignons édition 2004 sous la direction de Guy Redeuilh - ISBN 2-03-560338-2

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g (fr) Champignons - Shelley Evans et Geoffrey Kibby - p.199 - (ISBN 2-03-560413-3) - Éditions Larousse, Nature en Poche - 2006