Bol d'Arménie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Bol d’Arménie, bol oriental, bolus, assiette, est connu depuis l’Antiquité. C’est un type d’argile très fin (kaolinique), un oxyde de fer rouge qui permet l’adhérence des feuilles d’or posé à l’eau sur le bois apprêté ou sur le parchemin.

À partir du XIVe siècle, utilisation exclusive du bolus sur le bois apprêté, avant : blanc d’œuf délayé.

L’argile en pain doit être sommairement cassée et laissée à tremper dans de l’eau. On peut ensuite la broyer et la mélanger à la colle à dorer.

Composition[modifier | modifier le code]

Bol d’Arménie (ou bol oriental) : argile ocreuse qui rentre dans la composition de l’assiette à dorer.

Bol d’Arménie : bolus, sanguine, mine de plomb, huile d’olive/huile d’oeillette/graisse de mouton,…

Fonction de l’assiette[modifier | modifier le code]

Les assiettes à dorer permettent d’obtenir la surface parfaitement lisse qui est nécessaire à la dorure à l’eau.

Il existe différentes couleurs d’assiettes :

  • l’assiette jaune→ pour les fonds, feuille d’or,
  • l’assiette rouge→ haut des moulures, feuille d’or,
  • l’assiette noire → feuille d’argent, ou feuille d’argent avec vernis imitation or,
  • l’assiette bleue → dorure moderne.

Préparation[modifier | modifier le code]

➢ Deux doses de gélatine pour une dose d’assiette. On peut rajouter une part d’eau jusqu’à obtenir une consistance de crème fraîche. ➢ 2,5 à 3 feuilles de gélatine Golden® dans 2,5 dl d’eau, puis une à deux part de gélatine pour une part d’assiette sélamin de gold wange® .

Il faut la maintenir à chaud au bain marie à environ 40 °C et surtout moins de 50 °C. Après application sur l’apprêt (2 à 3 couches), l’assiette peut être brunie avec une agate ou une dent de loup.